ASSE : M’Vila, les raisons du clash ne sont plus secrètes

ASSE : M’Vila, les raisons du clash ne sont plus secrètes

Photo Icon Sport

Depuis samedi soir, le nom de Yann M’Vila est sur toutes les lèvres à Saint-Etienne. Il faut dire que le milieu de l’ASSE y est allé fort en se payant Claude Puel et ses présidents sur Instagram.

Via les réseaux sociaux, l’international tricolore avait publiquement critiqué le management de son entraîneur. « Claude Puel, c'est un bon coach mais peut-être pas avec les bonnes manières. Il veut que tout le monde aille dans son sens. Il n'est pas proche des joueurs comme on a connu. Et c'est ça qu'on aime. Tu peux marcher à côté de lui sans qu'il te parle ». Et l’ancien milieu de Rennes ne s’était pas arrêté en si bon chemin puisque Bernard Caïazzo et Roland Romeyer avaient également pris pour leur grade. « Il y a un président qui va dire A, un président qui va dire B. On m’avait prévenu sur comment ça se passait ici » a-t-il notamment soufflé.

Dans la soirée de dimanche, Yann M’Vila s’est excusé en indiquant notamment qu’il « regrettait l'interprétation qui en a été faite par certains médias » et que Claude Puel était un « bon entraîneur qui connait très bien le football ». Mais selon les informations de But, la première sortie de Yann M’Vila est loin d’être anodine. Et pour cause, il se chuchote de plus en plus dans le microcosme stéphanois que le milieu de terrain de 29 ans souhaite quitter Saint-Etienne, un an et demi après son arrivée en provenance du Rubin Kazan en Russie.

Le média rappelle notamment que si Yann M’Vila a accepté le challenge de l’AS Saint-Etienne, c’est avant tout pour Jean-Louis Gasset. Depuis le départ à la retraite de l’ancien entraîneur stéphanois, les choses se sont considérablement gâtées entre le club et Yann M’Vila. Pourtant, le très influent milieu défensif de l’ASSE a obtenu gain de cause avec la nomination de Ghislain Printant. Mais l’éviction de l’ancien Bastiais dès le mois d’octobre a définitivement fait vriller Yann M’Vila, dont les envies de départ ne font désormais aucun doute en interne. Reste maintenant à voir si une porte de sortie se présentera au natif d’Amiens, très bien rémunéré à Saint-Etienne, lors du prochain mercato estival et dont le contrat actuel court jusqu’en 2022.