ASSE : Gasset avait dit oui, Puel rêvait de Monaco

ASSE : Gasset avait dit oui, Puel rêvait de Monaco

Photo Icon Sport

Nommé cette semaine entraîneur de l'AS Saint-Etienne en lieu et place de Ghislain Printant, rudement mis à l'écart par Roland Romeyer, Claude Puel fera ses grands débuts sur le banc stéphanois à l'occasion du derby contre l'Olympique Lyonnais ce dimanche soir à Geoffroy-Guichard. Un incroyable hasard pour le technicien français qui va donc croiser la route d'un club dont il est parti fâché avec Jean-Michel Aulas et les supporters. Mais si l'on en croit de JDD, la venue de Claude Puel à l'ASSE tient un peu également du miracle, car si les Verts voulaient changer d'entraîneur, le scénario a été assez étonnant avec des retournements de situation.

« Après la défaite contre Angers il y a deux semaines, son nom avait été soufflé par Olivier Martin, l’avocat de l’ASSE qui avait aussi été celui de l’entraîneur dans son litige prud’homal avec l’OL. Mais c’était alors du côté de Monaco que l’avenir de Puel se dessinait. La victoire des Monégasques contre Nice le 24 septembre a donné de l’air à Leonardo Jardim. Au même moment, Jean- Louis Gasset donnait son accord à Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance, pour un retour. Accord qu’il conditionnait au feu vert de Ghislain Printant, ancien adjoint devenu numéro 1. On peut imaginer qu’il ne l’a pas eu car il n’est pas revenu. La piste Puel s’est enclenchée », explique l'hebdomadaire, qui est persuadé que si Leonardo Jardim avait sauté à l'AS Monaco alors Claude Puel aurait sauté sur ce poste. Mais l'histoire en a voulu autrement et elle s'inscrira désormais du côté de Saint-Etienne pour lui. Avec un premier chapitre ce dimanche contre l'OL.