ASSE : Démission ou pas ? Claude Puel sort du silence !

ASSE : Démission ou pas ? Claude Puel sort du silence !

Objet de nombreuses rumeurs depuis l'annonce du départ de Xavier Thuilot de l'AS Saint-Étienne, Claude Puel a décidé de réagir à cet événement et à mettre les choses au point.

A la surprise générale, l’AS Saint-Étienne a officialisé ce week-end le départ de Xavier Thuilot, le directeur général des Verts, un très proche de Claude Puel. Et preuve que cela avait été préparé en amont, l’ASSE a rapidement désigné en nommant Jean-François Soucasse afin de remplacer Xavier Thuilot. Cette décision de Roland Romeyer et Bernard Caïazzo a surpris tout le monde, et très vite il s’est dit que Claude Puel pourrait décider de mettre le clignotant du côté de Geoffroy-Guichard faute d’avoir le soutien total des deux présidents de Saint-Étienne. Mais ce jeudi, dans un long entretien accordé au Progrès, l’entraîneur de l’AS Saint-Étienne a décidé de réagir à ce départ de Thuilot, mais également de mettre les choses au point concernant sa situation actuelle chez les Verts. 

Pour Claude Puel, qui a tenu à saluer la qualité du travail de Xavier Thuilot, il n’y a pas lieu de polémiquer avec Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Mais le manager général de l’ASSE a clairement évoqué son avenir sur le banc stéphanois. « Il y a une décision qui a été prise et je veux être pragmatique par rapport à ça. Dans ce genre de situation, j’aime bien me comporter en professionnel. On a bien fonctionné avec Xavier, on accueille Jean-François Soucasse et je nous souhaite une très bonne collaboration pour le bien du club. Je souhaite continuer à avancer. Si je me sens soutenu par les dirigeants ?  Bien sûr. Les spéculations autour de mon cas ? J’ai passé l’âge. C’est le club qui est fragilisé pour toutes les raisons énumérées, pas moi. Je ne définis pas un projet et l’applique comme il me semble. Le club est impacté financièrement par la pandémie, par cette histoire de diffuseur et ne peut pas être acteur sur le mercato. Il faut faire avancer l’ASSE sur le court terme et préparer le futur à moyen terme. Avec les dirigeants, on essaie de gérer le présent le mieux possible sans obérer le futur. Il n’y a pas d’autre projet malheureusement ou heureusement parce qu’on retourne aux sources de l’ASSE, en s’appuyant plus fortement sur sa formation et au niveau des principes de jeu, même si c’est difficile », explique Claude Puel, qui précise qu’il savait que le poste d’entraîneur de l’AS Saint-Étienne n’était pas un métier de tout repos compte tenu de la passion toujours engendrée par les Verts. Mais cela ne l’empêche pas de vouloir continuer sa route à l’Etrat.