ASSE : Coup de frein sur la vente, attention à l’enflammade

ASSE : Coup de frein sur la vente, attention à l’enflammade

Icon Sport

Une bombe est tombée samedi soir alors que l’ASSE a enchaîné une troisième défaite consécutive. Le prince héritier du Cambodge, Norodom Ravichak, a transmis une offre de 100 ME pour racheter le club.

L’AS Saint-Etienne vit un début de saison extrêmement compliqué et surtout très inquiétant. Après trois matchs nuls, Claude Puel et ses hommes viennent d’enchaîner trois défaites de suite à Marseille, Montpellier et contre Bordeaux samedi soir (1-2). Les supporters ont voulu des explications après la rencontre. Mais une nouvelle aura sûrement égayé leur soirée. Le Parisien lâchait une énorme information juste avant la rencontre. Le prince héritier du Cambodge, Norodom Ravichak, a posé une offre de 100 ME sur la table de la banque KPMG, qui gère le rachat de l’ASSE. Cette offre, presque inattendue dans le contexte actuel, a sans aucun doute agréablement surpris Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Ces derniers vont entamer des négociations avec le potentiel repreneur dès le début de la semaine prochaine.

« Un feuilleton sans fin » 

Si RMC Sport a confirmé les informations du Parisien, Le Progrès se montre extrêmement prudent ce dimanche. Pour le média régional, « la vente du club ressemble à un interminable feuilleton ». Plusieurs groupes ou hommes d’affaires se sont présentés depuis plusieurs mois sans qu’aucun dossier n’avance plus qu’un autre, alors que Roland Romeyer voudrait que la vente soit actée avant la fin de l’année 2021. Le Drômois, Olivier Markarian, s’est présenté et plaisait à Roland Romeyer mais pas à Bernard Caïazzo qui doutait de ses capacités financières. Il y a eu bien d’autres pistes : le fonds d’investissement avec Matthieu Bodmer en directeur sportif, les Américains de Peak6, Jacques Pauly, Adao Carvalho…Bref, Le Progrès estime qu’il ne faut pas s’arrêter à la première information. Le chemin est encore long. Roland Romeyer et Bernard Caïazzo sont exigeants pour leur club. Les négociations s’annoncent intenses et peut-être longues. Le Cambodgien, Norodom Ravichak, va devoir se montrer très convaincant.