ASSE : 800 fumigènes utilisés, la sanction annoncée ce lundi !

ASSE : 800 fumigènes utilisés, la sanction annoncée ce lundi !

Icon Sport

Le match entre l'AS Saint-Etienne entre l'AS Monaco a été stoppé deux fois, le match prenant près de 40 minutes de retard. Les Ultras ont frappé fort, et les Verts peuvent craindre une lourde sanction. 

L’AS Saint-Etienne a vécu un sale week-end, et cela pourrait se prolonger ce lundi avec la réunion de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel, laquelle se penchera sur plusieurs dossiers dont celui de l’interruption du match contre Monaco samedi à Geoffroy-Guichard. Le déluge de fumigènes et de feux d’artifice dans la tribune où les Green Angers fêtaient leur 30e anniversaire a probablement donné un beau spectacle, l’arbitre a moins apprécié d’évoluer dans le brouillard, le « show » débutant avant même le coup d’envoi, et ne s’arrêtant jamais. Il est vrai que selon Le Progrès, les Ultras stéphanois disposaient d’un arsenal assez incroyable, 800 fumigènes et autres engins pyrotechniques ayant été dénombrés dans le virage sud du Chaudron. La question est désormais de savoir comment cela a été rendu possible, et les regards se tournent vers les dirigeants de l’ASSE. Car ces derniers savaient que les Green Angels avaient prévu de fêter leur anniversaire à l’occasion de la réception de Monaco, et ils ont fait savoir que 500 stadiers et une compagnie de CRS étaient sur place, cette rencontre ayant été classée à hauts risques.

L'ASSE risque de jouer le barrage retour de maintien en Ligue 1 à huis clos

« La tribune a été inspectée le samedi matin après la pose par les ultras des éléments composant leurs tifos. Comment expliquer alors qu’une telle quantité d’engins pyrotechniques ait pu atterrir dans le kop sud ? Faille dans le deuxième barrage de palpation exercé par les CRS qui avaient repoussé une première intrusion des GA à coups de lacrymo ? Volonté du club de fermer les yeux, alors que les dirigeants ont été étonnamment discrets samedi soir, pour ne pas envenimer des relations déjà compliquées avec une partie de ses fans ? », s’interroge Olivier Guichard. La commission de discipline de la Ligue aura besoin de réponses précises, car l’AS Saint-Etienne pourrait prendre cher, la crainte étant d’un match total à huis clos lors du dernier match de la saison régulière à Geoffroy-Guichard lors de la 37e journée de Ligue1, ou pire encore lors du barrage retour si les Verts finissent à la 18e place du classement.