« Une classe d'écart » entre Sochaux et l'OL

« Une classe d'écart » entre Sochaux et l'OL

C'est toujours la même rengaine. Comme depuis sept ans, Lyon est reparti de Bonal avec les trois points de la victoire dans la poche (0-2). Une habitude que les Sochaliens n'ont pas su briser, au grand dam de Francis Gillot. Le technicien doubien regrettait que ses joueurs n'aient pas su mieux débuter le match et montrer ce qu'ils avaient dans le ventre, avant de tomber devant la supériorité des visiteurs.

« Il y avait une classe d’écart entre les deux équipes. Ça s’est surtout vu en début de match. On ne s’est pas lâché. Nous étions mieux après et, malgré la supériorité lyonnaise, nous aurions pu revenir. On prend le deuxième à ce moment… En deuxième période, nous avons tenté malgré du déchet. Il nous a manqué des frappes et des dernières passes mais au moins, on a tenté à l’inverse de la première période », a concédé Francis Gillot, dont l'équipe reste bien calée dans le milieu du tableau malgré ce revers.