SRFC : Rennes est en panique, l'incroyable boulette

SRFC : Rennes est en panique, l'incroyable boulette

Photo Icon Sport

Après avoir replacé le Stade Rennais sur la carte du football français, le président Olivier Létang a pourtant été remercié par les propriétaires du club breton en fin de semaine… Un choix difficilement compréhensible.

Même si la mésentente entre le président et l’entraîneur Julien Stéphan est notamment avancée pour expliquer tout cela, l’ancien directeur sportif du PSG avait quand un très bon bilan pour sa défense. Une Coupe de France inédite depuis 1971, un huitième de finale de Coupe d’Europe historique, une place sur l’actuel podium de la Ligue 1… Létang avait effectivement réussi de grandes choses à la tête du SRFC. Sauf que François Pinault et son fils François-Henri ont décidé de mettre un terme à sa présidence. Une décision qui a choqué les suiveurs du football français. À l’image d’Yvan Le Mée, qui estime que Létang a quitté Rennes par la grande porte.

« À Rennes, la grosse recrue du mercato, c’est quand même Nzonzi ! C’est le dernier joli coup de Létang, car l’ancien président a quitté le club. Ce qui est quand même très surprenant vu le travail qu’il a fait ces dernières saisons… Rennes n’avait plus gagné un trophée depuis 50 ans. Il a trouvé des coachs comme Lamouchi ou Stéphan. Il a recruté des joueurs de la dimension de Niang ou Nzonzi, qui ne seraient jamais venus à Rennes à la base. C’est quand même incroyable de se mettre une telle panique au mois de février alors que le club va bien… », a avoué l’agent de joueurs au micro de Foot01.com. Désormais, et alors que Jacques Delanoë assure l’intérim, la famille Pinault aura bien du mal à trouver un meilleur élément que Létang, même si Arsène Wenger est annoncé dans le viseur breton...