L1 : Pierre Ménès en guerre avec un club !

L1 : Pierre Ménès en guerre avec un club !

Icon Sport

Entre le Stade Rennais et Pierre Ménès, c'est désormais un affrontement frontal. Le président du club breton parle de diffamation et le consultant de Canal+ lui a répondu.

Le ton monte singulièrement entre le Stade Rennais et Pierre Ménès, ce dernier ne manquant pas une occasion de stigmatiser la gestion de la formation entraînée par Julien Stéphan, dont il n’est pas fan non plus. Mais dans L’Equipe, Nicolas Holveck a décidé qu’il était désormais temps de taper du poing sur la table et de ramener l’homme fort du Canal Football Club a la réalité. Le président de Rennes estime que tout ce que dit Pierre Ménès sur le club et surtout sur Julien Stéphan est diffamatoire et mensonger, Nicolas Holveck évoquant notamment le dossier Mbaye Niang, dont le consultant de Canal+ avait dit qu’il avait été volontairement balancé en Arabie Saoudite lors du dernier mercato, alors qu’une offre de Ligue 1 était plus convaincante. De même, PM avait ironisé sur le fait que Lille fasse d’Olivier Létang son PDG alors qu’il avait été viré par le Stade Rennais

Dans L’Equipe, le patron de Rennes répond aux attaques à distance. «  S’il y a un climat de déstabilisation visant Julien Stéphan ? Oui, mais peu importe, on est suffisamment unis pour l’affronter (…) Globalement, c’est juste désolant de se servir de son auditoire pour donner des éléments qui sont fallacieux. L’histoire racontée (sur Niang) n’est pas celle que j’ai vécue, j’ai des éléments factuels pour le démontrer à qui le voudra, ce sont des propos mensongers, je dirais même diffamatoires. Ce n’est pas Julien qui gère la fin du mercato… La seule chose qui l’intéresse, c’est de nous remettre dans le droit chemin. Tous les joueurs devaient soi-disant partir, aussi, l’été dernier… La réussite de Julien a fait beaucoup d’envieux. Et on le soutient à 200 %. C’est facile de commenter. Agir, c’est autre chose », a lancé Nicolas Holveck.

Se sentant visé, à juste titre, Pierre Ménès a répondu au président du Stade Rennais via Twitter. « Holveck qui parle de diffamation sur l’histoire Niang. C’est quand même le même mec qui m’a dit les yeux dans les yeux et devant témoin que Grenier était perdu pour le foot. A partir de là … », a riposté le consultant vedette de Canal+. C’est reparti pour un tour.