Virez Neymar ! L'ordre de Mbappé au PSG ?

Virez Neymar ! L'ordre de Mbappé au PSG ?

Icon Sport

Le dossier Kylian Mbappé affole les esprits, le Paris Saint-Germain étant prêt à accepter toutes les exigences de l'attaquant français afin qu'il prolonge son contrat et refuse de rejoindre librement le Real Madrid. L'une d'elles serait colossale.

Ces derniers jours, si Kylian Mbappé a fait parler de lui c’est essentiellement pour des raisons liées à l’équipe de France et à son désir affirmé de ne pas avoir à accepter toutes les conditions imposées par la Fédération Française de Football en matière de marketing. Et si l’avocate du joueur parisien s’est exprimée dans la presse, elle s’est bien gardée de parler du sujet qui passionne toute l’Europe du football, à savoir la prolongation de contrat de l’ancien Monégasque au PSG ou son départ l’été prochain au Real Madrid. Le clan Mbappé laisse donc la place à toutes les rumeurs sur ce thème, l’attaquant tricolore n’ayant plus évoqué son avenir depuis son intervention remarquée à quelques jours du match aller de Ligue des champions face à Karim Benzema et ses coéquipiers. « Si la décision sur mon avenir est prise ? Non. Le fait de jouer contre le Real Madrid change beaucoup de choses. Même si je suis libre de faire ce que je veux à l’heure actuelle, je ne vais pas aller parler avec l’adversaire ou faire ce genre de choses. Je suis concentré à gagner contre le Real Madrid, à essayer de faire la différence. Après, on verra ce qu’il se passera », avait confié Kylian Mbappé au micro de Prime Vidéo.

Les clés du PSG donnés à Kylian Mbappé

Face à ce silence total, les médias français et espagnols ont affirmé que le PSG et le Real Madrid se rendaient coup pour coup afin de faire signer Kylian Mbappé. En France, on évoquait une proposition ahurissante de 200 millions d’euros sur deux saisons, tandis que côté madrilène, la prime de signature offerte au champion du monde français pourrait dépasser les 80 millions d’euros. Tout est bon pour convaincre celui qui est désormais considéré comme le meilleur footballeur du monde et un candidat à de nombreux Ballon d’Or dans l’avenir. Autrement dit, rien n’est trop beau pour s’offrir Kylian Mbappé, et après avoir dit que Neymar, puis Lionel Messi était les têtes de gondole du projet parisien, Leonardo en personne a fait volte-face et a reconnu que Kylian Mbappé était destiné à prendre les commandes du Paris Saint-Germain à l’avenir et à être à la tête du projet mené depuis Doha.

À l’occasion d’une émission du Média Parisien sur son Espace Twitter, François Gallardo, journaliste espagnol qui a notamment œuvré pour El Chringuito et différents talk-shows footballistiques, a lancé une bombe en affirmant que parmi les conditions exigées par Kylian Mbappé pour prolonger au PSG, il y aurait le départ de Neymar. Confirmant par ailleurs que Zinedine Zidane serait proche de dire « oui » aux dirigeants du Paris Saint-Germain pour remplacer Mauricio Pochettino, François Gallardo explique que si Mbappé n’a rien contre le joueur brésilien, il ne voit plus en ce dernier un joueur capable de permettre au club de Ligue 1 de se rapprocher du Graal qu’est une victoire en Ligue des champions. Autrement dit, le PSG version Mbappé n'a plus vraiment besoin de Neymar.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leo Messi (@leomessi)

Une information qu'il faut évidemment prendre avec des pincettes, les journalistes espagnols prenant un malin plaisir à savonner la planche du Paris Saint-Germain, les départs de Neymar et Lionel Messi vers le club de la capitale ayant été mal vécus de l'autre côté des Pyrénées. En laissant entendre que Kylian Mbappé veut le scalp de Neymar, on colle évidemment un peu de pression sur le PSG, même si Paris n'a besoin de personne pour se mettre tout seul en danger, que ce soit sportivement ou au mercato. Les supporters parisiens et madrilènes vont donc devoir encore attendre un peu avant de connaître la fin d'un feuilleton qui dure depuis l'été dernier et l'annonce par Mbappé qu'il avait voulu rejoindre Madrid, sans obtenir l'accord de Nasser Al-Khelaifi.