PSG : Zidane insiste, Mbappé est le joueur indispensable en C1

PSG : Zidane insiste, Mbappé est le joueur indispensable en C1

Photo Icon Sport

Performant depuis son retour de blessure, Kylian Mbappé fait toujours autant le bonheur du Paris Saint-Germain… et de l’entraîneur du Real Madrid Zinédine Zidane devant sa télévision.

Après plusieurs échecs ces dernières saisons, le Paris Saint-Germain y est enfin. Grâce au large succès obtenu contre le RB Leipzig (3-0) mardi, le club de la capitale atteint la finale de la Ligue des Champions. Autant dire que le champion de France change de dimension aux yeux des cadors européens comme le Real Madrid, dont l’entraîneur Zinédine Zidane salue le travail des Parisiens au fil des années.

« Comment expliquer leur présence en finale ? Simplement par l'équipe qu'ils ont. Elle est homogène, elle a construit quelque chose depuis maintenant plusieurs années, a commenté le Français dans un entretien accordé au Parisien. Logiquement, à force d'y croire et de travailler, ils arrivent à ce niveau aujourd'hui. Je pense que c'est plutôt mérité, il n'y a pas de hasard dans le football. La Ligue des Champions est une compétition qui est très compliquée, où vous affrontez les meilleures équipes européennes. Quand vous arrivez au bout… J'attribue ça au travail. » Et au talent du duo composé de Neymar et de Kylian Mbappé.

Mbappé, un joueur unique

« Ce qui marque, c'est la différence qu'ils arrivent à faire sur le terrain. Vous regardez le match contre l'Atalanta, ça se voit. A un moment donné, vous vous retrouvez avec un joueur qui arrive à réaliser des choses à part, et ça fait la différence. Ça s'est vu sur la rentrée de Mbappé. Neymar a été très bon tout le match. On a parlé de son dernier geste, mais il a été tellement omniprésent durant la rencontre. Et puis, ce duo, c'est facile quand ils jouent ensemble. Ce sont deux très, très bons joueurs qui font des différences foudroyantes par moments », a encensé Zidane, plus que jamais intéressé par la signature de l’international tricolore l’été prochain…