PSG : Yoka s'est pris un uppercut par Messi

PSG : Yoka s'est pris un uppercut par Messi

Icon Sport

Alors qu’il s’apprête à effectuer un combat de boxe dans l’antre du tennis français, à Roland-Garros, Tony Yoka a dû faire une esquive au sujet de Lionel Messi et du Ballon d’Or…

L’été dernier, Tony Yoka n’avait pas hésité à s’en prendre à Lionel Messi, quand ce dernier a été érigé comme le favori dans la course au Ballon d’Or après son sacre à la Copa America avec l’Argentine. « On vit une époque où on veut donner le Ballon d'Or à un joueur qui a fini 3e de Liga, éliminé en 8e finale de la Ligue des champions en prenant 4-1 à domicile (6e année de suite en étant humilié en C1), qui a perdu la finale de la Super Coupe d'Espagne en prenant un carton rouge pour avoir mis une droite à un adversaire. Et cela juste parce qu'il a mis quatre buts face au Chili, l'Equateur et la Bolivie ! S'il le gagne, ça sera le Ballon d'Or le plus moche et éclaté de l'histoire », avait lancé le champion olympique de 2016 sur les réseaux sociaux. 

Une sortie médiatique qui avait fait couler beaucoup d’encre, sachant que l’ancien joueur du Barça a tout de même encore de beaux restes, et que cette récompense est toujours subjective. Histoire d'éteindre la polémique et de remettre les choses au clair, Yoka a précisé sa pensée, maintenant que l'international argentin a endossé le maillot du PSG. Suite à cette affaire Messi, Yoka a d’ailleurs été sanctionné par son clan... 

« Ça a pris des proportions incroyables »

« Après ça, mon équipe m'a coupé des réseaux sociaux. En fait, en grand supporter de Cristiano Ronaldo, j'ai eu un débat avec des amis sur leur rivalité. J'ai posté un échange dans une story et ça a pris des proportions incroyables. Je crois que c'est même passé sur BFM TV. Ça m'a fait rigoler, c'était un peu absurde. Mais je voulais aussi souligner qu'un gars comme N'Golo Kanté, qui a tout gagné dernièrement, méritait la distinction. En attendant, je suis hyper content de voir Messi au PSG, qui vient de faire le meilleur mercato de son histoire. D'autant que j'ai des amis là-bas, comme Presnel Kimpembe, avec qui j'en ai un peu parlé », a avoué, dans les colonnes du Journal du Dimanche, Yoka, qui sera donc le premier supporter de Messi à Paris. Comme quoi, la roue tourne vite...