PSG : Un plan anti-Neymar, Luis Campos écume les boites

PSG : Un plan anti-Neymar, Luis Campos écume les boites

Luis Campos ne rigole pas avec la discipline au PSG. Si tout le monde suit les règles, attention à celui qui va les dépasser, le dirigeant a tout prévu. 

Nasser Al-Khelaïfi a prévenu, le « bling-bling » c’est fini à au PSG. Ce discours a déjà été servi par le passé, mais cette fois-ci, le président parisien n’est plus le bon copain à appeler en cas de besoin, et Leonardo n’est plus là pour fermer les yeux. C’est Luis Campos qui a pris le pouvoir et le dirigeant portugais a prévenu tout le monde qu’il y avait de nouvelles règles, et qu’il ne vaudrait mieux pas essayer de les contourner. Un ensemble de directives sur le comportement à avoir, la vie collective, les retards plus tolérés et le comportement dans la vie de joueur comme dans la vie privée, pour ne pas nuire à l’institution. 

La Team Campos en repérage à Paris

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Pour atteindre cette plénitude et éviter d’être pollué par des comportements pointés du doigt, Luis Campos n’hésite pas à employer les grands moyens. Pour avoir déjà connu plusieurs clubs français, le dirigeant portugais sait bien que les distractions peuvent être tentantes pour les joueurs, mais que les points de ralliement sont connus, surtout à Paris. C’est pourquoi, selon L’Equipe, le Portugais aurait pris les devants en effectuant un « repérage dans les lieux nocturnes de la capitale », histoire d’être tenu au courant si jamais certains joueurs avaient des habitudes. D’autres sources précisent que des membres de son entourage n’excluent pas de vérifier en cours de saison si de mauvaise habitudes n’ont pas été (re)prises dans des établissements festifs. 

Les joueurs sont donc gardés à l’oeil, dans des méthodes plus proches de Guy Roux que de QSI. Mais ce ne sont pas les cadres du vestiaire qui vont s’en plaindre. Ainsi, le quotidien sportif confirme que ce tour de vis a été très bien vécu, y compris par des joueurs qui ont connu des grands clubs avant le PSG, et s’étonnaient de la facilité avec laquelle les règles étaient contournées. Nul doute qu’un Kylian Mbappé à l’appétit grandissant, qu’un Sergio Ramos qui a connu la gagne à tout prix au Real Madrid ou qu’un Gigio Donnarumma formé à l’école italienne, n’ont pas pleuré quand on leur a dit que le ton allait se durcir. 

Luis Campos et ses colères légendaires

Pour le moment, tout le monde répond en tout cas présent par rapport à ces nouvelles règles. Cela permet de donner le ton à cette nouvelle saison et donner un but commun à une équipe parfois perdu. Et si jamais les mauvaises habitudes reprenaient, les joueurs sont prévenus que Luis Campos ne rigole pas avec la discipline. Les échos de ses excès de colère connus à Lille ou à Monaco quand le sérieux n’étaient pas au rendez-vous ont vite parcouru le Camp des Loges, et personne n’a envie de se trouver dans le viseur du dirigeant du PSG.