PSG : Un petit Pogba pour finir, il supplie Al-Khelaïfi

PSG : Un petit Pogba pour finir, il supplie Al-Khelaïfi

Mauricio Pochettino a refusé d'annoncer que le mercato du PSG était terminé dans le sens des arrivées. De quoi laisser un fol espoir à Philippe Sanfourche.

Le Paris SG a peut-être l’une des attaques les plus effrayantes d’Europe, tant les présences de Lionel Messi, Kylian Mbappé et Neymar risquent d’amener le danger à un niveau rarement atteint pour les défenses adverses. Derrière, le recrutement est tout aussi prestigieux, mais cela donne encore plus faim aux suiveurs du PSG. Visiblement, faire venir Hakimi, Wijnaldum, Donnarumma ou Sergio Ramos ne suffit pas à Philippe Sanfourche, qui verrait bien Nasser Al-Khelaïfi et Leonardo réaliser un dernier énorme coup en faisant venir Paul Pogba à Paris.

Un voeu qui semble difficile à réaliser. En dépit d’une situation contractuelle favorable avec un an de contrat restant, le Français se heurte à la fermeté de Manchester United, persuadé de vouloir disputer une saison pleine d’ambition avec La Pioche, et pourquoi pas de le convaincre de rester plus longtemps. Cela n’empêche pas le journaliste de RTL de rêver à haute voix. 

« Je pense qu’un milieu de terrain Verratti, Wijnaldum, Pogba, ça aurait une sacré gueule ! On le connait Paul Pogba, il est capable du meilleur sur des matches exceptionnels. Par contre il n’a pas la capacité sur une saison entière de faire 50 matches au même niveau… Et je pense que la Ligue 1 lui permet ça ! Il pourra être étincelant en Ligue des Champions ! C’est là qu’on a envie de le voir, c’est là dont on a besoin de lui, ses passes éclairs, ses coups de génie… J’ai envie de voir Paul Pogba au Paris Saint-Germain », a demandé Philippe Sanfourche, qui n’est certainement pas le seul. En attendant, il reste 10 jours pour conclure ce deal qui semblait réalisable au début du mois d’août, mais beaucoup moins désormais. C’est pourquoi le PSG s’est « rabattu » sur Eduardo Camavinga, beaucoup moins cher, et avec le Stade Rennais bien plus enclin à entrevoir le départ de sa pépite.