PSG : Un 4e arrière gauche, Leonardo est chaud

PSG : Un 4e arrière gauche, Leonardo est chaud

Icon Sport

En dépit de la prolongation de contrat de Juan Bernat il y a quelques semaines, le PSG pourrait miser sur Alex Sandro cet été.

De manière récurrente, les latéraux ont été ciblés comme les points faibles du PSG ces dernières années. Soucieux de régler ce problème, Leonardo est allé chercher Alessandro Florenzi à l’AS Roma au mercato estival. Très à l’aise offensivement, l’international italien n’est en revanche pas un défenseur toujours intraitable. Sur le côté gauche, le problème est ponctuel puisque Juan Bernat tient la route mais a été victime d’une rupture des ligaments croisés au début de la saison. Sa doublure, Layvin Kurzawa, est en revanche sujet à de vives critiques. Sans parler du mystère autour de Mitchell Bakker, complètement oublié par Mauricio Pochettino. C’est pour cela que le PSG ne s’interdit pas de recruter un latéral gauche et selon Calcio Mercato, un nom fait consensus au sein de la direction parisienne, il s’agit de celui d’Alex Sandro.

Piteusement éliminée de la Ligue des Champions dès les huitièmes de finale, la Juventus Turin souhaite régénérer son effectif cet été, raison pour laquelle le défenseur brésilien de 30 ans ne sera pas retenu. A en croire les informations du média transalpin, Alex Sandro sera disponible sur le marché des transferts cet été, bien qu’il possède encore deux ans de contrat à la Juventus Turin. Une situation dont aimerait profiter le Paris Saint-Germain, où Mauricio Pochettino et Leonardo sont d’accord sur la plus-value sportivement qu’apporterait Alex Sandro. Pour l’heure, aucun chiffre n’a été communiqué mais nul doute qu’il faudra débourser au moins 20 ME pour arracher l’ancien défenseur gauche du FC Porto à la Vieille Dame. Par ailleurs, au vu du contexte économique, il apparaît hautement improbable que le PSG investisse sur Alex Sandro avant d’avoir trouvé une porte de sortie à Layvin Kurzawa ou à Mitchel Bakker, voire les deux. Leonardo devra donc faire chauffer son téléphone en activant ses réseaux afin de régler cette triple équation.