PSG : Ultras, fumigènes, bordel… Sammy Traoré est en manque

PSG : Ultras, fumigènes, bordel… Sammy Traoré est en manque

Photo Icon Sport

Ancien joueur du Paris Saint-Germain, Sammy Traoré suit toujours les résultats du club de la capitale. Mais regrette l’ambiance du Parc des Princes.

Parce que le PSG n’a pas toujours survolé la Ligue 1, il fut un temps où le chouchou des supporters s’appelait Sammy Traoré ! Ce défenseur central atypique et capable d’enflammer le Parc des Princes avec sa fameuse percée contre Lille. Le genre d’ambiance que le Franco-Malien aimerait retrouver à Paris.

« Je trouve que le Parc a changé. J’ai quand même vécu autre chose, notamment au niveau de l’ambiance. Ça reste assez décevant, a regretté l’ancien Niçois dans France Football. Quand je jouais, on avait des supporters alors qu’on avait des résultats en dents de scie, alors que l’équipe d’aujourd’hui obtient de magnifiques résultats sans en avoir la reconnaissance. Au bout d’un moment, il va falloir s’asseoir autour d’une table et discuter avec les ultras pour retrouver cette popularité qui anime un stade de foot normalement : quelques fumigènes, quelques drapeaux, quelques banderoles. »

De simples spectateurs au Parc

« Cette semaine, j’ai regardé le match de la Juventus face au Bayern Munich, c’était magnifique ! A Paris, les supporters ont été remplacés par des spectateurs. Et ça ne concerne pas forcément le prix des places. Il y a eu tellement de problèmes, s’est souvenu Traoré. Mais on est en 2016 ! Et je pense qu’il peut y avoir une reprise de dialogue entre toutes les parties concernées. Je suis persuadé que les ultras peuvent prendre conscience qu’on ne peut pas faire certaines choses, qu’il y a des règles à respecter. »

Traoré veut du bordel !

« J’aimerais bien retrouver mon Parc des Princes avec des fumigènes et du bordel, mais dans le bon sens du terme, a précisé celui qui passe ses diplômes d'entraîneur. De toute façon, ce stade sera toujours plein, il y aura toujours 45 000 personnes mais il faut retrouver cette ambiance qui pousse l’équipe. Dans les prochains jours, si par bonheur le PSG arrive à éliminer Chelsea, on va recevoir une nouvelle fois un grand club et il faudra alors sentir une ambiance Ligue des Champions au Parc, un douzième homme ! » Ce que les joueurs parisiens réclament déjà depuis des mois…