PSG : Tensions politiques, l’armée surveille Paris en Turquie

PSG : Tensions politiques, l’armée surveille Paris en Turquie

Photo Icon Sport

C’est dans un contexte politique extrêmement tendu que le Paris Saint-Germain se déplace à Istanbul afin d’y défier le club de Basaksehir en Ligue des Champions.

Mercredi, les hommes de Thomas Tuchel tenteront de décrocher leur première victoire de la saison sur la scène européenne. Les partenaires de Kylian Mbappé auront face à eux le club de Basaksehir, surnommé le « Erdogan FC » en Turquie en raison du soutien indéfectible du président de la Turquie au club d’Istanbul. La proximité entre le président turc et le futur adversaire du PSG a de quoi susciter quelques interrogations, quand on sait que Recep Tayyip Erdogan a récemment multiplié les attaques à l’encontre d’Emmanuel Macron, allant même jusqu’à douter publiquement de la santé mentale du Président de la République française.

Comme quelques autres pays à travers le monde, Erdogan reproche à Emmanuel Macron de défendre la publication de caricatures du prophète Mahomet dans le cadre de l’hommage rendu au professeur d’histoire Samuel Paty. Dans ce contexte qui pourrait entraîner des débordements, la Turquie a mis le paquet sur la sécurité des joueurs du PSG, comme le rapporte RMC. « Une centaine de membres des forces de l’ordre s'est présentée autour de l’hôtel avant l’arrivée des joueurs pour boucler le périmètre et assurer une étroite surveillance des environs » détaille la radio, qui indique par ailleurs que la police municipale, la police nationale, l’armée et les forces spéciales ont été déployées afin d’assurer la protection du Paris Saint-Germain jusqu’au match face à Basaksehir, prévu mercredi à 18h55. Plus que jamais, c’est dans un contexte très spécial et loin de la sérénité habituelle d’une veille de match que le Paris SG prépare son deuxième match européen, une semaine après sa défaite au Parc des Princes face à Manchester United (2-1).