PSG : Rothen conseille Al-Khelaïfi, zéro gratitude avec Thiago Silva

PSG : Rothen conseille Al-Khelaïfi, zéro gratitude avec Thiago Silva

Photo Icon Sport

Une page se tourne. Il n’y a désormais plus aucun suspense, Thiago Silva va quitter le Paris Saint-Germain à l’issue de la saison.

Sept ans après son arrivée dans la capitale française, le capitaine emblématique du PSG ne prolongera donc pas son bail, comme il l’a longtemps espéré. Néanmoins, il restera bien jusqu’à la fin du mois d’août afin de terminer la Ligue des Champions avec le Paris Saint-Germain. Logique selon la majorité des observateurs… mais pas pour Jérôme Rothen. Sur l’antenne de RMC, l’ancien milieu gauche du PSG a indiqué que s’il avait été aux commandes du club, il n’aurait pas proposé cet avenant au contrat de Thiago Silva. Il faut dire que deux mois de plus à Paris pour le Brésilien, c’est 3 ME en moins dans les caisses du Paris SG.

« Ça faisait longtemps que je demandais du changement derrière. Pas par rapport à son niveau, car dans la très grande majorité des matches il était au niveau. Il a fait ce que le club attendait de lui pendant un certain temps. Le problème, c’est qu’il y a eu beaucoup d’échecs et de grosses claques. Et s’il n’est pas le responsable, il en fait partie avec son statut de capitaine, de leader de vestiaire et le salaire qui va avec. Je veux bien qu’on le compare à Ramos ou Van Dijk, mais il n’a jamais eu cet impact. Je ne crois pas qu’ailleurs qu’à Paris il aurait eu ce salaire. Pour moi, c’est un super joueur mais qui a des limites. Des limites au niveau mental. On les a vues dans certains matches. Quand tu paies autant un joueur tu attends qu’il transforme également les joueurs à côté de lui. Et qu’il prenne lui aussi ses responsabilités. Comme à Chelsea où il met la tête pour le 2-2 qui donne la qualif’ au PSG. Mais c’est trop peu. On voulait qu’il fasse passer un cap à Paris en Ligue des champions. Moi, je l’arrêterais au 30 juin. Deux mois de salaire en plus c’est 3 ME. Et tu sais que le mec il l’a en travers de la gorge de ne pas prolonger puisqu’il a pleuré toute l’année. Même sa femme s’y est mise. En plus c’est lui qui a mis son veto pour ne pas baisser les salaires comme le demandaient Leonardo et le président » a commenté Jérôme Rothen, pour qui Leonardo et Nasser Al-Khelaïfi auraient du remercier Thiago Silva dès le 30 juin, date de la fin de son contrat initial.