PSG : Pochettino en danger ? Le Qatar ne regarde que le classement !

PSG : Pochettino en danger ? Le Qatar ne regarde que le classement !

Le Paris Saint-Germain s'est difficilement imposé contre Angers, mais il n'empêche que le club de la capitale caracole en tête de la Ligue 1. Et cela suffit aux dirigeants du PSG.

Après sa victoire face au SCO, et en attendant la suite de cette 10e journée du championnat de Ligue 1, le Paris Saint-Germain a relégué le RC Lens à 9 points, et le duo Nice-Angers à 11 longueurs. Car si l’équipe de Mauricio Pochettino est loin d’être convaincante en Championnat, elle gagne ses matchs, puisque Paris a tout gagné sauf à Rennes avant la trêve. Une fois que ce constat mathématique est fait, on peut tout de même avouer qu’il y a de gros doutes autour du vrai niveau de ce PSG-là, et surtout sur la capacité de l’entraîneur argentin de trouver les bons réglages. Consultant de RMC, Walid Acherchour ne cache pas une forme de désespoir face aux copies rendues par Kylian Mbappé et ses coéquipiers en Ligue 1, ne masquant pas non plus ses interrogations sur la manière dont Mauricio Pochettino dirige cette formation parisienne depuis qu’il est arrivé en janvier dernier. Comme d’autres, Walid Acherchour a de gros doutes et les résultats ne suffisent pas à le convaincre.

Le PSG survole la Ligue 1, oui, mais...

Le spécialiste football est brutal, mais réaliste avec cette version 2021-2022 du Paris Saint-Germain. « Cela fait un match de plus sous Pochettino où on ressort très très peu de choses, et encore je suis très gentil quand je dis ça. Contre Angers, sur le système de jeu, sur les idées, sur les choix, sur la lecture du match, j’ai n’ai vraiment rien compris à ce que Pochettino a mis en place et ce qu’a donné le PSG (…) Il y a un tel décalage entre ce que l’on voit à la télévision ou au stade du Paris Saint-Germain et le classement de la Ligue 1, que ça devient dur à analyser (…) Depuis le début de saison on voit bien que le PSG maîtrise peu de choses en Ligue 1, mais ça gagne, ça finit toujours par gagner, qu’importe les choix du coach, qu’importe l’utilisation des joueurs. Le Paris Saint-Germain a une telle marge qu’ils peuvent s’en sortir malgré 1 heure totalement insipide. Mbappé fait un match très moyen, mais il fait une passe décisive et il marque le penalty, c’est le PSG, impossible à analyser », constate avec désolation Walid Acherchour, qui estime que les dirigeants du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaifi en tête, ne devraient pas se contenter de cela.