PSG : Personne depuis Laurent Blanc, l’incroyable désert parisien

PSG : Personne depuis Laurent Blanc, l’incroyable désert parisien

Le Paris SG a débuté sa saison avec un incroyable effectif en sa possession. Il va falloir bien l'utiliser. 

Le mercato a permis de ramener cinq joueurs potentiellement titulaire dans la quasi-totalité des clubs européens, à savoir Donnarumma, Hakimi, Sergio Ramos, Wijnaldum et Messi. Une demi-équipe qui va devoir trouver sa place, et comme cela peut être constaté sur les premiers matchs de la saison, ce n’est pas encore gagné. Arrivé lui un peu plus tôt en janvier 2021, Mauricio Pochettino doit tout mettre en place, et cela demande un travail de titan. Car avec les internationaux arrivés en retard, les recrues sur le gong, les trêves où il n’a plus personne à entrainer, l’Argentin doit surtout bricoler. Il l’a reconnu ce mardi en conférence de presse, seuls les matchs officiels lui permettent de travailler certains aspects du jeu, et l’ancien coach de Tottenham se donne parfois encore plusieurs semaines avant de tirer le meilleur de son effectif. En attendant, cela reste très brouillon au niveau du plan du jeu, et cela fait bien longtemps que le PSG n’a pas eu un technicien capable d’arriver avec sa tactique et de la mettre en place coûte que coûte. 

C'est quoi le style Pochettino ?

« Le seul qui a eu des principes de jeu à Paris depuis son rachat, c’est Laurent Blanc. Visuellement, c’était clair : possession, patience, décalage, punition. On regardait un match du PSG, on savait ce qu’on allait voir. Pochettino me semble chercher encore. Il s’adapte plus qu’il n’impose un style. Par exemple, je ne sais pas dans quelle zone il veut que Paris récupère le ballon. Je ne dis pas que le PSG le fait mal mais qu’il ne sait pas où le faire. À City, Liverpool ou Chelsea, le pressing intervient dans des situations précises. À Paris, j’ai parfois l’impression que les joueurs sont livrés à eux-mêmes quant aux initiatives qu’on leur demande de mettre en place », a dénoncé Régis Brouard, ancien joueur désormais entraineur et consultant, dans les colonnes du Parisien. Un constat qui rappelle en effet que Laurent Blanc avait apporté sa touche au PSG, ce que Unai Emery et Thomas Tuchel n’ont pas vraiment réussi à faire par la suite.