PSG : Pas de fan-zone, Maracineanu aurait (encore) du se taire

PSG : Pas de fan-zone, Maracineanu aurait (encore) du se taire

Photo Icon Sport

Pour la première finale de Ligue des Champions de son histoire, le Paris Saint-Germain sera privé de son public au stade de Lisbonne.

Les supporters qui n’oint pas pu s’empêcher de fêter la qualification mardi soir aux abords du Parc des Princes et aux Champs-Elysées, n’auront pas non plus de lieu de rassemblement à l’occasion du match de dimanche soir face au Bayern Munich. Si le PSG rêve toujours d’ouvrir un Parc des Princes sécurité sur le plan sanitaire avec 5000 abonnés, toute fan-zone a été écartée par la Mairie de Paris, alors que Roxana Maracineanu avait émis un avis favorable si les conditions pouvaient être réunies, après la qualification du PSG.

« C'est un événement exceptionnel, nous allons mettre en place peut-être des fan zones, peut-être un encadrement spécifique dimanche », avait envoyé la Ministre des Sports, immédiatement recadrée Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la Mairie de Paris, dans les colonnes du Parisien.

« On le regrette beaucoup mais nous sommes incapables d'organiser une fan zone Covid-compatible. Et à ma connaissance, il n'a jamais été question de monter une telle zone, la langue de la ministre a dû fourcher.  Traditionnellement, nous aurions mis en place un écran géant sur le parvis de l'Hôtel de Ville pour permettre aux fans de suivre la finale. Mais, même si nous mettions en place une jauge réduite sur ce site, nous serions incapables de contrôler le flux des 5 000, 10 000 ou 20 000 supporters qui pourraient se presser aux barrières. Nous devons donc nous adapter à ces circonstances exceptionnelle », a prudemment avancé Emmanuel Grégoire, à qui il est difficile de donner tort, même si la crainte est que les rassemblement se fassent de manière plus sauvage, et encore plus difficile à contrôler donc.