PSG : Paris prend cher, Messi esquive les critiques !

PSG : Paris prend cher, Messi esquive les critiques !

Icon Sport

Mercredi soir, le PSG a raté son entrée en lice dans la Ligue des Champions avec un match nul frustrant sur la pelouse de Bruges (1-1).

Pour la première fois, le trio composé de Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi était aligné par Mauricio Pochettino. Pour leur grande première, les trois hommes n’ont pas fait de miracle. A l’origine du but parisien, Kylian Mbappé est sorti sur blessure tandis que Neymar apparaît toujours hors de forme. Quant à Lionel Messi, il a touché la barre et s’est avéré être le plus dangereux des trois attaquants. Un constat limpide dressé par Ludovic Giuly. Dans les colonnes de L’Equipe, l’ex-attaquant de l’AS Monaco et du FC Barcelone a défendu l’international argentin.

« Sur le plan physique je l'ai trouvé déjà à un bon niveau pour un début de saison où il a aussi eu, comme Neymar, à jouer avec sa sélection et à faire de longs voyages. Il découvre aussi son équipe et il a manqué un peu de réussite. Il donne un super ballon à Mbappé (23e) et s'il marque le but du 2-1 au lieu de tirer sur la barre (29e), ça change tout. Tout au long du match, il a vraiment voulu faire jouer ses équipiers. Sur certaines situations, il aurait pu frapper. Mais il prend ses marques et c'est plutôt louable qu'il la donne. On sent qu'il veut vraiment s'intégrer au mieux dans l'équipe » a reconnu Ludovic Giuly, élogieux envers Lionel Messi et plutôt tolérant avec le trio offensif du PSG malgré une prestation en demi-teinte.

Au micro de RMC, Nicolas Anelka était beaucoup moins tendre avec les joueurs du Paris Saint-Germain, qui vont rapidement devoir élever leur niveau de jeu selon l’ancien buteur de Chelsea et de l’Equipe de France. « C’est le PSG qu’on ne veut pas voir. Rien. Rien n’a été, à part les 15 premières minutes. Mais à part ça, il n’y a pas eu d’intensité, pas de replis défensifs, pas de courses... On n'a rien vu offensivement, ça va être compliqué. Si ça joue comme ça, ça ne sera pas possible de se qualifier » a expliqué le consultant de la radio. Un avis très sévère partagé en Angleterre, où Michaël Owen a taclé le PSG comme jamais. « Même si nous bavons sur eux, sur cette équipe du PSG avec ces attaquants, ce sont tous chacun de leur côté des joueurs phénoménaux » a lancé le consultant.

Et l’ex-international anglais de conclure au micro de la télévision anglaise. « Mais les trois ensemble rendent l’équipe plus faible pour moi et je ne comprends pas vraiment pourquoi Paris est cité comme l'un des favoris pour gagner la Ligue des champions. Je pense que les équipes anglaises sont de loin, bien supérieures ». La pression est maintenant sur Mauricio Pochettino, qui va rapidement devoir trouver la meilleure formule pour faire cohabiter Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi. De toute évidence, un tel trio prend du temps à trouver ses automatismes. Ce n’est pas Didier Deschamps, confronté au même problème en Equipe de France avec Benzema, Mbappé et Griezmann, qui viendra dire le contraire et qui tirera à boulets rouges sur l’entraîneur du Paris SG.