PSG : Paris paie encore l'addition Neymar-Mbappé au mercato

PSG : Paris paie encore l'addition Neymar-Mbappé au mercato

Photo Icon Sport

Le Paris Saint-Germain fait un mercato sous le signe des prêts avec la venue de Kean et Danilo. Les comptes du PSG doivent encore récupérer des énormes opérations du passé, et notamment de la venue de Neymar et Mbappé en 2017.

Leonardo ne l’a pas caché, les finances du Paris Saint-Germain ne sont pas dans une forme éblouissante, le manque à gagner provoqué par l’épidémie de Covid19 étant colossale. Et cela risque de s’aggraver cette saison, puisque le PSG est bien parti pour jouer une grande partie des matchs dans un Parc des Princes presque vide, se privant de recettes énormes. Alors, ce mercato estival 2020 démontre la prudence financière du club de la capitale, Nasser Al-Khelaifi ne voulant pas provoquer les responsables du fair-play financier au sein de l’UEFA. Car comme le rappelle ce lundi Le Parisien, si l’instance européenne du football a décidé d’être souple compte tenu de la crise inédite passée par les clubs, elle ne laissera pas faire n’importe quoi, surtout par ceux qui dans un passé récent ont dépassé les limites. Et c’est évidemment le cas du Paris Saint-Germain, qui doit donc s’adapter et miser sur des prêts plutôt que des transferts secs.

Car si le PSG va mieux, il doit encore solder le prix de ses années folles, et notamment lorsqu’il y a trois ans le Qatar avait dépensé 402ME pour faire venir Kylian Mbappé et Neymar dans le double transfert du siècle. « C’est une marotte, depuis l’investissement pharaonique Neymar-Mbappé de 2017 : le PSG doit vendre pour équilibrer ses comptes et rester dans les clous du fair-play financier (...) Cet été, en multipliant les prêts payants, le PSG n’a pas forcé l’addition, mais il lui faudra quand même vendre, alors qu’il a prêté Alphonse Areola à Fulham et cédé Loïc Mbe Soh à Nottingham Forest pour quelque 5 M€. Un joli coup, mais une goutte d’eau dans l’océan », explique Dominique Sévérac, qui souligne ainsi que le Paris Saint-Germain n'est pas vraiment passé maître dans l'art de vendre ses joueurs et doit l'assumer. Tout cela alors que la prolongation de Neymar et Mbappé est une priorité absolue.