PSG : Paris n'a rien à faire de la Ligue 1, rendez-vous en février

PSG : Paris n'a rien à faire de la Ligue 1, rendez-vous en février

Icon Sport

Au cours d’une belle soirée au Parc des Princes, le PSG s’est fait peur contre Strasbourg (4-2) malgré son excellente première période. Jonatan MacHardy ne retient que le positif, en attendant le retour des stars et les grandes échéances.

Dans une ambiance des grands soirs, le PSG a présenté ses cinq recrues : Georginio Wijnaldum, Achraf Hakimi, Gianluigi Donnarumma, Sergio Ramos et surtout Lionel Messi, qui a fini d’enflammer le Parc des Princes. Le match pouvait démarrer : 3-0 en 27 petites minutes, devant les sourires de Neymar et de la star argentine tranquillement installés en tribunes. Mais alors qu’on pouvait penser à une démonstration, Strasbourg est revenu de la pause avec panache. Les Alsaciens, plus qu’à un petit but des parisiens, espéraient gâcher la fête avant que l’expulsion d’Aleksander Djiku ne douche leurs espoirs. La prestation du PSG n’a pas été exceptionnelle, notamment sur l’aspect défensif. Mais peu importe. Dans l’After, Jonatan MacHardy voulait retenir le résultat. Le temps du jugement attendra, lorsque les cadres et les stars du groupe reviendront. Le PSG a le temps de voir venir. Et de la marge. 

« En défense, tu ne peux pas vraiment les juger dans le sens où il y avait Thilo Kehrer, un joueur de National. Ce Paris Saint-Germain a un effectif extraordinaire. Il leur manque des joueurs prépondérants comme Sergio Ramos, Lionel Messi, Neymar, Verratti et Marquinhos, qui est pour moi probablement l’un des cinq meilleurs défenseurs au monde. Tu ne peux pas trop leur en demander. Ça fait beaucoup d’absents. On n’est qu’en début de saison, la saison du PSG commence plus tard que la saison des autres clubs de Ligue 1. Ils sont programmés pour être là après la trêve en février. La vraie saison du PSG commence en février. Quoi qu’il arrive, ils prennent des points. Pour l’instant, ce PSG je ne veux pas juger car on ne peut pas tirer d’enseignements de leur match. C’est normal de gagner. On verra ce que propose Paris au printemps. Le discours est toujours le même. Je note quand même un petit progrès, c’est que ce genre de match, ils auraient pu le perdre l’année dernière. Certes, ils prennent deux buts évitables. Mais c’est une très bonne soirée pour le PSG », a estimé le consultant sur RMC, très dur avec le défenseur allemand, Thilo Kehrer, pisté par le Bayern mais pas pressé de partir.