PSG : Neymar, Mbappé, Messi, vous ne vous rendez pas compte

PSG : Neymar, Mbappé, Messi, vous ne vous rendez pas compte

Le PSG, qui n’a pas attendu cet été pour être considéré comme un candidat crédible à la victoire finale en Ligue des Champions, a littéralement marqué les esprits sur le marché des transferts.

L’arrivée de joueurs majeurs comme Lionel Messi et Sergio Ramos fait encore passer le club de la capitale dans une autre dimension. Si cela a commencé timidement avec un nul en Ligue des Champions, et que le prodige argentin n’est pas venu en France pour gagner la Ligue 1, les spectateurs de l’hexagone vont avoir la chance d’avoir sous leurs yeux trois des meilleurs joueurs du monde chaque week-end. Une aubaine que Louis Saha a tenu à souligner, l’ancien attaquant de l’équipe de France estimant qu’il fallait tout de même se pincer pour y croire. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Leo Messi (@leomessi)

« C’est exceptionnel pour le football français, c’est exceptionnel pour tous ceux qui aiment le beau football de voir ou imaginer un trio comme Neymar-Messi-Mbappé. Ça aurait été malheureux de ne pas voir ce trio même pour le football mondial. On a juste envie de voir ce trio, c’est un spectacle. C’est comme si on voyait les trois meilleurs acteurs tourner un film ensemble. C’est pour ça que les fans du monde entier regardent ce sport, parce qu’il y a des talents exceptionnels. C’est une attraction incroyable pour le football français. Il faut vraiment s’en servir et protéger ça. C’est unique. Il faut réaliser la chance que l’on a d’avoir ce type de spectacle en Ligue 1 », a fait savoir celui qui a fait les beaux jours de Manchester United, dans un entretien à la plateforme Stats Perform. Une aubaine dont il faut en effet profiter, les chances de voir Kylian Mbappé quitter le PSG à la fin de la saison sont tout de même en constante augmentation à chaque semaine qui passe. Mais pour le moment, les trois superstars du football vont devoir s’atteler à l’entrainement pour travailler leurs automatismes, pas encore au point à en croire leur dernière performance à Bruges cette semaine.