PSG : Neymar licencié, Dominique Sévérac dans la sauce en direct

PSG : Neymar licencié, Dominique Sévérac dans la sauce en direct

Photo Icon Sport

Le match entre l’OM et le PSG continue de faire couler beaucoup d’encre en raison des polémiques d’insultes racistes potentiellement proférées par Alvaro Gonzalez et Neymar.

Il faut dire que les deux joueurs risquent jusqu’à dix matchs de suspension, si les insultes racistes sont prouvées. Pour rappel, Neymar a accusé Alvaro Gonzalez de propos à caractère racistes dès la fin du match entre l’Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain, il y a deux semaines. Quelques jours plus tard, ce sont des propos potentiellement homophobes de Neymar qui ont été captées par les caméras. Et ce mardi, un proche de l’OM a confirmé à l’AFP que le club phocéen détenait des images sur lesquelles Neymar proférait des insultes racistes à l’encontre d’Hiroki Sakaï.

Neymar-Alvaro, deux poids deux mesures ?

Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, Dominique Sévérac a été invité à s’exprimer sur ces nombreux dossiers. Et tandis que le journaliste du Parisien était pour un licenciement pur et simple d’Alvaro Gonzalez à la suite des propos racistes potentiellement tenues par l’Espagnol à l’encontre de Neymar, le suiveur du PSG était bien plus embêté au moment d’évoquer le cas du Brésilien, devant l’insistance de Didier Roustan. « Les propos homophobes de Neymar sont plutôt avérés. Donc si tu vires Alvaro de l’OM, tu vires également Neymar du PSG ? » a lancé le président d’honneur de l’Equipe du Soir à son confrère, lequel était très gêné, avant de riposter timidement. « Je ne dis pas que l’homophobie est moins grave que le racisme. Je ne dis pas qu’il y a une hiérarchie dans les discriminations. Neymar viré ? Là on parle d’Alvaro, réinvitez-moi pour parler de Neymar… Dans un premier temps, je sanctionnerais Neymar » a lâché Dominique Sévérac, à qui il a évidemment été riposté que bizarrement, il virerait sur le champ Alvaro Gonzalez pendant que le n°10 du PSG serait d’abord sanctionné, sans être licencié. Une scène malaisante qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux et qui démontre à quel point ce dossier est sensible…