PSG : Neymar humilié, ça devient dramatique

PSG : Neymar humilié, ça devient dramatique

Icon Sport

Neymar ne reprendra pas le chemin de l'entraînement avec le PSG ce lundi, puisqu'il a droit comme d'autres coéquipiers à quelques jours de congés supplémentaires. Mais la star brésilienne est désormais ciblée de partout. 

C’est le dossier le plus chaud du mercato parisien, et Antero Henrique va devoir faire fort s’il veut exaucer l’un des souhaits de Nasser Al-Khelaifi cet été, à savoir réussir à transférer Neymar. L’attaquant ayant levé son option pour une année supplémentaire de contrat avec le Paris Saint-Germain, avec un colossal salaire dépassant les 32 millions d’euros par saison, ils sont rarissimes les clubs capables de se mettre à la table du PSG pour recruter Neymar. Ce dernier est en plus à quelques mois de jouer le Mondial avec le Brésil et rêve de stabilité. Mais l’ancien joueur du FC Barcelone le constate amèrement, sa carrière ne fait plus l’unanimité et même dans son pays on n’hésite plus à remettre en cause le comportement et les choix de Neymar. Preuve qu’il n’y a pas qu’à Paris que des questions se posent. Alors qu’il ne sera de retour au Camp des Loges que dans une semaine, les « stars » ayant eu droit à un peu de rab de vacances, le joueur de 30 ans se fait détruire dans son propre pays.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

Dans les colonnes du grand média brésilien UOL, Neymar se prend même une humiliation majeure dans un long édito signé Raphaël Reis. Le journaliste ne tourne pas autour du pot et estime que son compatriote est en passe de devenir le « nouveau Gareth Bale » du Paris Saint-Germain. Une comparaison peu flatteuse entre Neymar et le joueur gallois qui s’est perdu au Real Madrid, au point même de ne plus jouer pour son ultime année de contrat avant de rebondir en Major League Soccer, dans ce qui ressemble tout de même à une douce pré-retraite. « Le moment actuel vécu par Neymar au Paris Saint-Germain présente plusieurs similitudes avec la dernière ligne droite de la relation compliquée entre la star galloise, Gareth Bale, et la direction du Real Madrid (...) Au cours des trois dernières années, il était clair que le conseil d'administration du Real Madrid et les supporters ne voulaient plus de lui. Le Gallois a même été prêté à Tottenham (avec salaire payé par le Real, bien sûr). Ensuite, il a dû retourner en Espagne car il n'a trouvé aucun club prêt à payer le même montant qu'il a reçu », constate le journaliste brésilien, qui voit bien Neymar finir aussi tristement avec le PSG que Gareth Bale avec le Real Madrid. Même si, selon lui, Neymar a tout de même un impact sportif et surtout marketing supérieur à celui de Bale avec Madrid, ce qui peut lui éviter de finir au placard sous les ordres de Christophe Galtier.

Neymar sauvé par son salaire royal au PSG 

Comparaison n’est pas raison. Mais forcément si même au Brésil, on commence à évoquer une telle situation pour Neymar, il n'y a pas de quoi se rassurer. Du côté du Paris Saint-Germain, les dirigeants regardent désormais du côté de Premier League, où seuls Chelsea et Manchester United semblent éventuellement en mesure de faire une offre pour s'offrir le numéro 10 brésilien. Pour l'instant, aucune offre n'est parvenue sur le bureau de Nasser Al-Khelaifi, et à l'inverse de Gareth Bale, il n'y a aucune solution à attendre du côté des Etats-Unis, le salaire de Neymar étant réellement un facteur bloquant. Un dossier peut cependant totalement changer la donne pour Neymar, et c'est celui de Cristiano Ronaldo

L'avenir de CR7, qui a demandé un bon de sortie à Manchester United, peut provoquer un vaste jeu de chaises musicales, car on voit mal les Red Devils entamer la saison 2022-2023 sans une vraie star offensive. Le Portugais a caché la misère mancunienne depuis son incroyable retour l'an dernier. Et on voit mal Erik ten Hag débuter le championnat sans des renforts de poids si Cristiano Ronaldo est vendu lors de ce mercato. Nul doute que les regards pourraient se tourner vers Neymar, Manchester United ayant les moyens financiers de s'offrir le Brésilien. De quoi relancer le « Gareth Bale » brésilien.