PSG : Neymar contre Monaco, c'est la feinte de trop

PSG : Neymar contre Monaco, c'est la feinte de trop

Icon Sport

Averti à Montpellier (2-2), Neymar est suspendu pour la finale de la Coupe de France face à l’AS Monaco mercredi soir.

Désireux de compter sur Neymar pour la finale, le Paris Saint-Germain a fait le choix de faire appel de cette décision de la commission de discipline de la FFF devant le Comité National Olympique et Sportif Français. Cela signifie que la suspension de Neymar pourrait être maintenue, annulée… ou repoussée à dimanche soir, pour le déplacement à Brest en Ligue 1. Interrogé à ce sujet sur l’antenne de France Bleu Paris, le journaliste Stéphane Bitton a globalement critiqué la gestion de cette affaire par les dirigeants du Paris Saint-Germain.

« Il y a quelques années Charles Pasqua voulait terroriser les terroristes. Aujourd’hui le PSG veut suspendre les suspensions des suspendus. En l’occurrence Neymar et Presnel Kimpembe. L’idée n’est pas d’effacer la sanction mais de la décaler à dimanche. Vous allez me dire : qu’est-ce qui est le plus important pour le PSG ? Remporter la finale de la Coupe de France demain ou peut-être devenir champion de France dimanche ? Je laisse l’appréciation aux dirigeants parisiens » a glissé le journaliste, pas convaincu par l’intérêt de la démarche.

« Mais moi je privilégie le Championnat, c’est un an de travail. Je ne suis pas d’accord avec les dirigeants. Je serais très content de voir Kimpembe et Neymar sur la pelouse demain, mais une sanction est une sanction. Et le règlement doit être respecté. Si on reçoit des cartons et ça n’entraîne rien, ce n’est pas très éducatif. Il faut être sanctionné pour apprendre. On se passera de ces deux joueurs demain soir » a-t-il ajouté. Seul l’avenir donnera raison ou tort aux dirigeants du PSG, lesquels ont en tout cas tenté un coup de poker dans le seul et unique but de compter Neymar dans son équipe face à Monaco.