PSG : Neymar condamné à payer son propre transfert, l'incroyable scénario

PSG : Neymar condamné à payer son propre transfert, l'incroyable scénario

Photo Icon Sport

Le confinement terminé, Neymar se prépare à reprendre l’entrainement ce lundi avec le PSG. Ses avocats ont eux déjà repris leur activité et ils ne vont pas manquer de travail dans les prochaines semaines.

En effet, Neymar a perdu l’un de ses procès contre le FC Barcelone, et s’est vu condamner ce vendredi à une restitution de 6,8 ME de sa prime de fidélité au club catalan. L’histoire date de 2016, quand le Brésilien a prolongé son contrat avec le club espagnol. L’ancien prodige de Santos a obtenu le versement d’une énorme prime pour chaque saison en plus passée en Catalogne, pour 64,4 ME au total. Pour avoir signé au PSG en août 2017, Neymar estimait que le Barça devait lui verser la prime de la deuxième saison, qui prenait effet au 31 juillet passé. Mais au lieu de cela, la justice espagnole a estimé que le versement devait correspondre au temps passé au Barça, et donc 14 ME, soit bien moins que la somme déjà versée par le club blaugrana (20 ME). Résultat, Neymar doit rembourser la différence du trop-versé, soit ces fameux 6,8 ME.

Un calcul que le Brésilien n’approuve pas, et Mundo Deportivo dévoile ce samedi que le numéro 10 du PSG a prévu de faire immédiatement appel de cette décision devant la cour de justice de Catalogne, et refuse donc pour le moment de restituer cette somme. Un énorme pavé dans la mare entre les deux parties, alors qu’un retour de Neymar au Barça est de moins en moins souvent évoqué. Néanmoins, à Barcelone, on ironise forcément sur la situation, puisque si Neymar venait à payer les quasiment 7 ME demandés par la justice, et éviterait ainsi au Barça de régler les 43 ME supplémentaires que réclame le joueur pour le non-paiement de la prime de la fidélité, cela donnerait des moyens financiers supplémentaires au club catalan pour recruter… Neymar.