PSG : Navas et Leonardo à deux doigts de se battre ?

PSG : Navas et Leonardo à deux doigts de se battre ?

Photo Icon Sport

Venu remonter les bretelles des joueurs du PSG la semaine passée après l'anniversaire de Di Maria, Cavani et Icardi, Leonardo aurait été tout proche d'un clash plus brutal avec Keylor Navas.

Thomas Tuchel ne l’avait pas masqué il y a une semaine, à la veille de PSG-Bordeaux, il y avait eu une sérieuse explication dans les vestiaires du Camp des Loges suite aux vidéos de l’anniversaire commun du trio Di Maria, Icardi, Cavani. Et Leonardo avait même spécialement fait le déplacement pour dire aux joueurs du Paris Saint-Germain que s’ils avaient le droit de célébrer leurs anniversaires respectifs, il aurait été judicieux d’être discrets sur les réseaux sociaux, cette fête arrivant deux jours après la défaite à Dortmund. Mais si l’on en croit L’Equipe, le ton est monté entre le directeur sportif brésilien du Paris SG et certains joueurs, et notamment Keylor Navas. Le gardien de but costaricien, que l’on avait vu très chaud lors cette soirée, aurait fait savoir à Leonardo que ce n’était pas les réseaux sociaux qui dirigeaient le PSG et qu'il devait se calmer sur ce sujet. Et de plus en plus agacé et énervé, l’ancien gardien du Real Madrid s’est retrouvé à quelques centimètres de Leonardo, laissant craindre que cela ne dégénère. Navas était tellement proche qu’après avoir retrouvé ses esprits, le gardien de but s’est excusé de ce comportement excessif.

Cela n’a pas convaincu Leonardo, qui après une heure d'un débat houleux, a fait savoir aux joueurs du PSG que « ceux qui ne sentaient pas concernés pouvaient partir ». Ce à quoi un joueur lui aurait répondu qu'à ce rythme-là il pouvait virer l’ensemble du groupe. Cela a évidemment remis un gros coup de pression au sein du vestiaire du Paris Saint-Germain, avec des mots peu tendres échangés, avant que le calme revienne un peu sans toutefois que Leonardo et les joueurs soient réellement calmés. Et à priori, ce sont les joueurs en fin de contrat qui seraient les plus agacés contre le directeur sportif brésilien.