PSG : Modric, Busquets, Iniesta… Riolo en a marre de Verratti

PSG : Modric, Busquets, Iniesta… Riolo en a marre de Verratti

Photo Icon Sport

De retour en forme suite à sa blessure, Marco Verratti confirme qu’il reste indispensable au Paris Saint-Germain.

Le milieu relayeur enchaîne les bonnes prestations et les démonstrations techniques, à l’image de son match de Coupe de France face à Dijon (3-0) mardi. De quoi ravir certains observateurs. Mais il en faudra beaucoup plus pour impressionner Daniel Riolo, le plus grand détracteur de l’Italien qui ne voit toujours aucune différence avec le « Petit Hibou » débarqué en 2012.

« C’est le même Verratti que tu vois depuis qu’il est arrivé, a critiqué le consultant de RMC. Il va dribbler deux mecs devant la surface, faire plusieurs matchs assez époustouflants dans la saison, mais moi ce que je veux, c’est ne pas voir le même Verratti. Moi ce que je veux c’est voir un Verratti qui sera essentiel quand les grands matchs vont arriver. Ce qu’on n’a pas encore vu. » Pas même face à Manchester United (0-2) en Ligue des Champions ? S’il a apprécié sa performance d’ensemble, Riolo voit un bémol.

Ce qui manque à Verratti

« Il n’a pas un physique suffisant, a regretté le spécialiste. S’il décide vraiment de ranger sa vie, ce sera positif pour lui. Il faudra qu’il soit fort 90 minutes dans un quart de finale de la Ligue des Champions. Il a des qualités énormissimes, mais il ne tire toujours pas, il ne fait toujours pas de passes décisives, il devrait aller beaucoup plus vite dans ses transmissions, parce que ses petits dribbles de conservation, ça épate la galerie et c’est esthétiquement magnifique, mais c’est contre Dijon. »

Le genre de défauts qui le différencient des meilleurs à son poste. « S’il va plus vite que ça dans un match de Ligue des Champions, alors il se rapprochera de Modric, de Busquets, de ce qu’était Iniesta et de ce qu’étaient les milieux de terrain qui ont gagné des Ligues des Champions, a énuméré Riolo. Il a en lui l'excellence. Si Paris recrute Modric ou ce genre de joueurs, Verratti va sur le banc. C’est ça la réalité. » Reste à savoir si le Parisien atteindra un jour le niveau Ballon d'Or.