PSG : Les Parisiens sont des pleureuses, merci Tuchel…

PSG : Les Parisiens sont des pleureuses, merci Tuchel…

Photo Icon Sport

Pour expliquer les difficultés du Paris Saint-Germain cette saison, et même depuis plusieurs mois, l’entraîneur Thomas Tuchel se trouve de nombreuses excuses. Un discours dangereux pour son groupe.

Le Marseillais André Villas-Boas est loin d’être le seul entraîneur à perdre son sang-froid face à la presse. Du côté du Paris Saint-Germain aussi, Thomas Tuchel a pris l’habitude de s’emporter devant les médias. Il suffit de lancer l’Allemand sur les difficultés de son équipe, et ce dernier ne tarde pas à s’agacer et à trouver des explications plus ou moins crédibles. Le coach parisien souligne par exemple les nombreuses blessures et les cas de Covid-19 qui touchent son effectif, le calendrier surchargé ou encore l’agressivité des adversaires. Des arguments nuisibles pour un groupe, prévient Eric Carrière, pas fan de ce discours « très souvent négatif ou empli d'excuses ».

« On ne peut pas tirer la quintessence d'une équipe en cherchant des parachutes en permanence, a écarté le consultant de Canal+, interrogé par le quotidien Le Parisien. Oui, il y a le Covid, oui il y a beaucoup de matchs, oui les Parisiens prennent des coups… Mais dans une période anxiogène comme celle que nous traversons, les messages que vous envoyez ont un impact encore plus fort sur les joueurs. Si vous envoyez des messages négatifs, votre équipe ne peut pas être dans une dynamique positive. (Cela s'étend aussi) aux failles révélées par le discours dissonant (entre Leonardo et Tuchel). » En pensant les protéger, le technicien fait peut-être plus de mal à ses hommes.