PSG : Leonardo ne lâche pas Skriniar, MU met 65 ME !

PSG : Leonardo ne lâche pas Skriniar, MU met 65 ME !

Photo Icon Sport

Un ténor en défense pour remplacer Thiago Silva, Leonardo y pense toujours et se verrait bien tenter sa chance avec Milan Skriniar.

Avec deux victoires sur les cinq derniers matchs, l’Inter Milan est en train de laisser filer le podium de la Série A. Pas un drame sur le plan comptable puisque l’AS Roma, cinquième, est très loin derrière et n’empêchera pas les Lombards de disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Mais Antonio Conte n’est pas du genre à passer l’éponge sur des approximations, et notamment sur le plan défensif. Ainsi, un coup de balai dans ce secteur de jeu est pressenti, avec une victime surprenante. En effet, le média Football Italia annonce que Milan Skriniar n’est plus intouchable dans la défense centrale de l’Inter Milan, et que son transfert n’est pas écarté si jamais le club transalpin en récupère une bonne somme. Cela semble possible en raison du gabarit des candidats. Le Real Madrid et le Bayern Munich seraient attentifs à ses performances, et lui proposer une place dans une charnière centrale classique, contrairement à la défense à 5 de l’Inter Milan qui ne semble pas vraiment lui convenir.

Mais selon le Daily Mirror, deux clubs ont pris les devants pour le moment dans ce dossier, le PSG qui cherche un successeur à Thiago Silva et trouve Kalidou Koulibaly hors de prix à 80 ME, et Manchester United. Les Reds Devils sont prêts à frapper les premiers avec une offre à hauteur de 65 ME pour enlever la mise, deux ans après avoir mis 87 ME pour se payer l’Anglais Harry Maguire, avec pour le moment un rendement très contrasté. De quoi partir sur des bases de négociations très élevées si MU va au bout de ses intentions. Dans le cas contraire, nul doute que le PSG pourrait être à l’affût, Leonardo ayant un attrait tout particulier pour les joueurs en provenance de Série A. Surtout que le Slovaque a l’avantage, à 25 ans, d’être un pari bien plus sur le long terme que Koulibaly par exemple. Leonardo le sait bien, lui qui le suivait déjà à l'automne 2019, peu après son retour à Paris.