PSG : Le triple fiasco de Leonardo, ça fait mal

PSG : Le triple fiasco de Leonardo, ça fait mal

Icon Sport

Le PSG a connu trois cuisants échecs sur le marché des transferts. Leonardo n'a pas été impérial sur ces dossiers.

Fait suffisamment rare pour être souligné à quelques heures de la fin du marché des transferts, les clubs français ont eu plus de difficultés à vendre qu’à acheter cet été. C’est le cas au PSG, où les départs bien rémunérés se font rares. Au contraire, le club de la capitale a tout de même fait une très mauvaise affaire avec Arnaud Kalimuendo. Le jeune titi, prêté la saison passée à Lens, avait une clause d’achat à hauteur de 6 ME. Convaincant, l’attaquant devait s’engager définitivement avec le club artésien au début de l’été. Mais le PSG s’y est opposé, faisant jouer sa clause de rachat à hauteur de 1,5 ME. Un montant prévu à l’origine dans le prêt, et que Paris devait débourser pour récupérer son jeune attaquant. Une manoeuvre destinée à soit vendre Kalimuendo pour un montant supérieur à 6 millions d’euros, soit le conserver dans l’effectif et en faire un joueur qui compte dans la rotation de Mauricio Pochettino. Mais ce ne sera ni l’un, ni l’autre puisque l’attaquant a été renvoyé au RC Lens, encore sous la forme de prêt. Une vraie bonne affaire pour le club nordiste, beaucoup moins pour le PSG qui a perdu quelques millions dans l’affaire. 

Autre échec qui fait mal, celui autour de Layvin Kurzawa. Prolongé à la surprise générale l’été dernier, l’arrière gauche n’a pas trouvé un niveau capable de fair oublier Juan Bernat pendant la blessure de l’Espagnol. Au contraire, l’ancien monégasque a perdu des points aux yeux de Mauricio Pochettino. Voilà qui explique pourquoi il a été poussé très fort vers la sortie pendant tout l’été. Sans résultat, L’Equipe confirme ainsi que Kurzawa se voit bien avoir du temps de jeu cette saison, et mise beaucoup sur les difficultés de son concurrent Juan Bernat à revenir de blessure pour aller chercher des minutes. Voila aussi qui explique pourquoi le PSG n’a pas pu recruté de nouvel arrière gauche. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Problème identique dans l’axe de la défense, où malgré l’arrivée de Sergio Ramos, Thilo Kehrer n’a jamais réellement voulu quitter le Paris SG. Son contrat très confortable n’a pas pu être atteint par Leverkusen, qui était très intéressé mais pas au point de miser très gros sur l’Allemand. Des joueurs impossibles à extraite du collectif, c’est le lot du PSG, et certainement une leçon à retenir pour Leonardo, qui a subi le cas Thilo Kehrer, acheté par Antero Henrique, mais ne peut s’en prendre qu’à lui-même pour Kurzawa, qu’il a prolongé il y a un an.