PSG : Le Qatar donne trois mois à Tuchel, c'est chaud

PSG : Le Qatar donne trois mois à Tuchel, c'est chaud

Photo Icon Sport

Malgré un contexte bien particulier, le PSG affiche un bilan comptable catastrophique en ce début de championnat avec zéro point et zéro but marqué en deux matchs.

Bien évidemment, il n’est pas question de remettre en question l’immense statut de favori du Paris Saint-Germain dans cette Ligue 1, tant le contexte a été spécial face à Lens puis contre l’OM au Parc des Princes dimanche soir. Néanmoins, la pression est maximale sur Thomas Tuchel avant la réception de Metz mercredi dans le cadre d’un match en retard de la première journée de Ligue 1. Et selon les informations obtenues par L’Equipe, le Qatar aura un œil très attentif à la performance du PSG. Car si les propriétaires du Paris Saint-Germain n’ont pas l’intention de payer un chèque de 10 à 15 ME pour licencier Thomas Tuchel et l’ensemble du staff dans l'immédiat, ils ne supporteront pas que cette situation s’éternise dans le temps.

Selon les journalistes Damien Degorre et Arnaud Hermant, la direction « ne va pas tolérer de voir la situation sportive se dégrader encore et pourrait, d'ici à la fin de l'année civile, revoir sa position ». Autrement dit, un licenciement de Thomas Tuchel reste envisageable, même si le coach allemand est protégé par son statut de finaliste de la Ligue des Champions et par la crise économique. Dans ses colonnes, le quotidien national évoque également la situation de Leonardo, lequel semble davantage à l’abri d’un licenciement. En revanche, « il pourrait voir ses prérogatives rognées », lui qui a été largement incité par ses patrons à proposer une prolongation de contrat à Thiago Silva, ce qu’il a fait à contre-cœur mais trop tard puisque le Brésilien avait déjà pris des engagements avec son nouveau club, à savoir Chelsea. Les prochaines semaines seront donc à suivre au PSG, où la tension est maximale et où le Qatar pourrait bien reprendre les choses en main.