PSG : Le principal trait de caractère de Mbappé ? L’humilité

PSG : Le principal trait de caractère de Mbappé ? L’humilité

Mauricio Pochettino est monté au créneau pour défendre Kylian Mbappé, attaqué, critiqué et raillé après son match à Metz de mercredi. 

Ni buteur, ni passeur face au FC Metz, Kylian Mbappé a manqué de réalisme malgré de nombreuses situations intéressants. Pas dans les bons coups, il était en revanche très présent dans les mauvais. Son lob appuyé pour « rendre » le ballon a obligé Alexandre Oukidja a une parade réflexe pour éviter un but gag, et les problèmes ont ensuite commencé pour l’attaquant du PSG. Surtout qu’il a glissé un petit mot au gardien messin après le but décisif de Hakimi dans les arrêts de jeu, ce qui n’a pas aidé à calmer les choses. Après cela, Frédéric Antonetti s’est chargé de lui refaire le portrait, s’attaquant au manque d’humilité de Mbappé, souvent qualifié de « melon d’or ». « Kylian Mbappé a intérêt à avoir un autre comportement s'il veut être aimé. J'adore ce joueur, il est très, très fort, mais il gagnerait à avoir un comportement plus humble », a lancé l’entraineur du FC Metz. 

Mbappé est un garçon très humble

La parole est désormais au PSG, et Mauricio Pochettino a profité de la conférence de presse avant le match face à Montpellier pour défendre son attaquant. Pour l’entraineur parisien, estimer que le champion du monde se la raconte trop, c’est vraiment mal le connaitre. « C’est une decla de fin de match. Il l’a faite après avoir encaissé un but, c’est compliqué de prendre du recul. Mbappé est un gars merveilleux. Un grand compétiteur, qui veut toujours gagner. S'il y a eu des problèmes, il faut les mettre en contexte. Mbappé est un garçon extraordinaire et très humble. S’il y a une chose que Mbappé a, c’est l’humilité », a lancé Mauricio Pochettino, dans une déclaration qui a eu le mérite de partager son auditoire. En attendant, l’entraineur parisien est montré au créneau pour défendre son joueur, même s’il s’est aussi montré très conciliant avec Frédéric Antonetti, qui s’en sort bien à tous les niveaux, puisqu’il n’a été suspendu qu’un match, malgré son expulsion, ses sous-entendus sur l’arbitre qui avantage le PSG, et surtout ses poings montrés à l’arbitre comme s’il voulait en découdre.