PSG : Le pétage de plomb face à l'OM, Juan Bernat a eu honte

PSG : Le pétage de plomb face à l'OM, Juan Bernat a eu honte

Photo Icon Sport

Plutôt terne et sans suspense ces dernières années, le Classique a retrouvé de l’incertitude et la tension le mois dernier.

Au Parc des Princes, un PSG diminué s’est incliné à domicile face à l’OM (0-1) dans un match heurté, sur fond de provocation entre supporters, mais surtout de chambrage entre joueurs après la défaite en finale de la Ligue des Champions des Parisiens. Cela a rapidement dégoupillé, et malgré la distribution de cartons, cela s’est terminé en bagarre générale. Echange de coups, cartons rouges à gogo, provocation, insultes, tout y est passé et heureusement, ce n’est pas comme ça chaque week-end sur les terrains de Ligue 1. Sur le banc de touche au moment de la fin de rencontre, Juan Bernat s’est dit publiquement désolé par l’image donnée par les joueurs des deux camps.

« J’étais sur le banc. On a été surpris. On a vu un coup de poing, un coup de pied. Ça ne peut pas arriver sur un terrain. Nous sommes un exemple pour les enfants. On ne peut donner cet exemple. C’était chaud », a confié le latéral gauche, récemment opéré des ligaments du genou, sur la radio Onda Cero. Un constat évident et qui a pourtant été trop rarement effectué, les belligérants des deux camps préférant accuser l’arbitre ou les provocations verbales que de présenter leur excuse pour le titre spectacle proposé. C’est fait pour Juan Bernat, qui n’est pourtant pas le plus teigneux des joueurs sur le terrain, mais n’accepte pas de voir ses coéquipiers descendre aussi bas.