PSG : Le cas Mbappé divise autour du Real Madrid

PSG : Le cas Mbappé divise autour du Real Madrid

En colère contre ses dirigeants, Kylian Mbappé veut quitter le Paris Saint-Germain. Reste à savoir si le Real Madrid, planté par l’attaquant français il y a quelques mois, acceptera de revenir à la charge. Chez les anciens Merengue, les avis divergent.

Kylian Mbappé ne s’est pas installé dans la position la plus confortable. En mai dernier, après des mois de flirt avec le Real Madrid, l’attaquant du Paris Saint-Germain avait finalement décidé de prolonger son contrat, notamment grâce à certaines garanties présentées par ses dirigeants. Mais ces promesses n’ont pas toutes été tenues, d’où l’agacement du Français également remonté suite à la révélation d’une campagne de dénigrement contre lui sur les réseaux sociaux.

Morientes s'y oppose

Le gamin de Bondy a donc l’intention de quitter le Paris Saint-Germain. Mais pour quelle destination ? Pas sûr que la Maison Blanche lui rouvre ses portes. La preuve, l’ancien Merengue Fernando Morientes se dit défavorable à sa signature. « Aujourd'hui, le Real Madrid n'a pas besoin de recruter Kylian Mbappé, a conseillé l’Espagnol auprès des médias locaux. Il y a déjà plein de bons joueurs dans l'effectif. S'il devenait disponible, ça ne semblerait pas normal qu'il vienne après tout ce qui s'est passé cet été. Il n'empêche que c'est un sacré joueur. »

« Mais aujourd'hui le Real Madrid a fait ce qu'il fallait pour avoir une équipe compétitive qui n'a pas besoin de le recruter », a conclu l’ex-attaquant passé par Monaco, en désaccord avec Santillana, un autre ancien Madrilène. « Je ne connais pas les raisons pour lesquelles il ne viendrait pas, il y a des choses que l'on ignore, a-t-il réagi. Ce que je pense, c'est que c'est un pure délice de le voir jouer et ce serait une pure joie de le voir à Santiago Bernabéu. Même avec lui, aucun joueur n'est indispensable, il est important d'avoir un bloc compact. Mais il amènera du spectacle, les supporters seront contents. Mais ils n'oublieront pas ce qui s'est passé. » Une chose est sûre, c’est que le Parisien ne fait plus l’unanimité dans la capitale espagnole.