PSG : Le Bayern a réussi, Leonardo pète un plomb

PSG : Le Bayern a réussi, Leonardo pète un plomb

Photo Icon Sport

Les provocations et les actions du Bayern Munich à l'encontre du PSG exaspèrent Leonardo, qui ne digère pas.

Toujours considéré, à l’instar de Manchester City, comme un nouveau riche du football européen, le Paris Saint-Germain demeure un club respecté sur le continent. Mais à Barcelone comme à Munich, l’habitude de taper sur le PSG a été prise. Avec le Barça, il faut remonter aux tensions sur le marché des transferts autour du dossier Marco Verratti, la « remontada » puis le transfert de Neymar forcé par le rachat de sa clause libératoire pour expliquer cette rancoeur tenace. Avec le Bayern, c’est plus sournois. Les dirigeants bavarois ne cessent d’envoyer des piques à l’égard du club de la capitale, qui représente de « l’argent sale » selon eux, et des méthodes qui desservent l’histoire du sport. Depuis le transfert de Juan Bernat de Munich à Paris, le ton est monté entre les deux clubs, et Nasser Al-Khelaïfi a déjà fait savoir à son homologue qu’il méritait un peu plus de respect. L’arrivée à venir de Tanguy Kouassi, formé au Paris SG et sur le point de signer à Munich, a ravivé les tensions. Quand en plus, le président du Bayern Karl-Heinz Rummenigge arrive à dévaloriser le titre de champion de France du PSG en raison de la saison arrêtée en Ligue 1, cela commence à monter sacrément chez Leonardo.

Selon RMC, le directeur sportif parisien n’hésitera pas à faire mal au Bayern sur le marché des transferts s’il en a l’occasion, et son idée de récupérer Lucas Hernandez ferait partie de son plan. Toutefois, le défenseur français n’a signé en Allemagne qu’en 2019, et son club est donc en position de force pour demander 80 ME au PSG. Un prix sur lequel le Paris SG ne va pas s’aligner, ce qui ne risque pas d’améliorer l’état des nerfs de Leonardo, qui a très mal vécu le choix de Tanguy Kouassi de quitter le PSG pour le Bayern Munich affirme la radio sportive. Il y a donc de grandes chances qu’on retrouve prochainement cette rivalité de plus en plus exacerbées dans les prochaines semaines.