PSG : Larqué dénonce l'éternel problème du Paris SG

PSG : Larqué dénonce l'éternel problème du Paris SG

Icon Sport

Depuis l’arrivée des Qataris il y a dix ans, le Paris Saint-Germain n’a qu’un seul objectif : remporter la Ligue des Champions. Une mission qu’aucun entraîneur n’a pour l’instant réussi à remplir…

En 2020, Thomas Tuchel était tout proche de l’exploit. Mais au terme d’un Final 8 mouvementé, le PSG avait échoué en finale contre un Bayern Munich au-dessus du lot. Avant cette aventure à Lisbonne, Paris échouait souvent en huitièmes ou en quarts. Pour toutes ces désillusions du passé, lors desquelles le PSG a notamment subi une remontada à Barcelone en 2017 puis un come-back incroyable de Manchester United en 2019, les entraîneurs ont souvent été montrés du doigt, de Blanc à Tuchel en passant par Emery. Mais pour Jean-Michel Larqué, les principaux responsables des échecs en C1 ne sont pas les entraîneurs, mais plutôt les dirigeants…

« Le coach n’a aucun pouvoir sur les dirigeants ou les joueurs »

« Je ne vais pas parler des entraîneurs français, car ils sont tous nuls (humour). Donc je n’évoque pas Antoine Kombouaré ou Laurent Blanc, deux entraîneurs que j’aime bien. Je vais me concentrer sur les entraîneurs étrangers. Ancelotti, Emery, ils n’avaient rien gagné avant peut-être… Après, Tuchel a été choisi. Mais j’ai une question, lorsque tu as une voiture, et que tu changes 10 fois les pneus, mais que la voiture n'avance pas : c'est la faute aux pneus ou la faute au moteur ? Aujourd’hui, l’entraîneur du PSG n’est pas plus important que le directeur sportif, pas plus que le président… L’entraîneur n’est pas plus important que Mbappé, que Neymar. Depuis des années, l’entraîneur est la cinquième roue du carrosse au PSG… Le coach n’a aucun pouvoir sur les dirigeants ou les joueurs. Dans ces conditions-là, aucun entraîneur peut gagner au PSG. Ce qui ne tourne pas rond au PSG, ce ne sont pas les entraîneurs, c'est le fonctionnement du club », a lancé le consultant de RMC, qui constate que Tuchel réussit de belles choses à Chelsea, là où il avait échoué au PSG… Désormais, c’est à Mauricio Pochettino de montrer qu’il n’est pas fait du même bois que ses prédécesseurs.