PSG : La France ruine le rêve du Qatar à Paris !

PSG : La France ruine le rêve du Qatar à Paris !

Photo Icon Sport

Le football français pourrait se prendre une deuxième énorme claque si les autres championnats venaient à reprendre dans les semaines à venir. Et le PSG le payerait encore plus cher.

L’annulation des compétitions par Edouard Philippe la semaine dernière a déjà douché tout le monde, les instances comme les présidents de clubs n’ayant absolument rien vu venir. Financièrement, le gouffre qui est déjà assez copieux avec les autres « grands championnats », va inévitablement se creuser, notamment avec les droits TV qui vont passer sous le nez des clubs français. Dans un long article sur la décision critiquée du gouvernement de fermer le football aussi tôt, le magazine The Athletic a livré quelques précisions de taille sur le ressenti au sein du PSG, et ce n’est pas du tout positif.

Selon une source interne au club parisien, le Paris SG se considérerait comme « inévitablement désavantagé sportivement » si jamais la Ligue des Champions devait reprendre en août. Alors que des clubs comme le Bayern Munich ou Manchester City auraient plusieurs semaines de compétition, le PSG ne pourrait pas disputer la moindre rencontre en France, et n’aurait repris que courant juin au plus tôt. Outre le problème sportif, en cas de reprise réelle des Coupes d’Europe début août, se poserait aussi la question du lieu des rencontres. Le PSG n’est pas autorisé à évoluer en France, où les rencontres, même à huis-clos, sont pour le moment interdites jusqu’en septembre. Toutefois, The Athletic l’assure, Nasser Al-Khelaïfi a eu un premier avis positif pour disputer ses matchs européens « à domicile » à l’étranger si le besoin sanitaire devait l’exiger. Il va de soit qu’il en irait de même pour Lyon. Une décision prise « devant la situation exceptionnelle », a bien fait savoir l’UEFA, consciente que la décision du gouvernement français changeait la donne. Autant dire qu’au PSG, on a vécu cette annonce comme un coup dur, et surtout comme un frein possible aux ambitions européennes, qui étaient devenues énormes après l’élimination de Dortmund au mois de mars. Pour la première fois depuis longtemps, le PSG se voyait aller très loin et répondre aux ambitions de ses propriétaires, qui visent une victoire finale en C1 depuis leur arrivée.