PSG : La fête est finie Julian, il faut partir maintenant

PSG : La fête est finie Julian, il faut partir maintenant

Photo Icon Sport

Poussé vers la sortie par le Paris Saint-Germain, Julian Draxler s’accroche à son contrat qui expire l’année prochaine. Une situation qui doit agacer le directeur sportif Leonardo, et pas seulement.

Le prêt du Romain Alessandro Florenzi l’a confirmé, le Paris Saint-Germain ne dispose que d’une enveloppe limitée pour terminer son recrutement. Le club de la capitale doit pourtant s'offrir un attaquant ainsi qu’un milieu défensif, voire un défenseur central. Autant dire qu’une ou plusieurs ventes feraient du bien, ne serait-ce que pour alléger la masse salariale. Le problème, c’est que les candidats au départ ne sont pas nombreux. On peut notamment évoquer le cas Julian Draxler, remplaçant et non retenu, mais qui s’accroche à la dernière année d’un contrat confortable. De quoi agacer le journaliste Stéphane Bitton, impatient de raccompagner le milieu vers la sortie.

« Ce n’est un secret pour personne, le PSG est moins riche qu’avant. Le Covid est passé par là. Paris a claqué 50 millions d’euros pour Icardi, Paris a besoin de vendre pour acheter. Il faut faire rentrer de l’oseille, du cash, du flouze, de la fraîche… On a tous un ami un peu collant, celui qui reste quand tout le monde a sommeil. Le PSG a lui aussi son boulet : c’est Julian Draxler, a désigné notre confrère de France Bleu. Il aime beaucoup Paris, il touche 370 000 euros net par mois, la soupe est bonne, et il n’a pas envie de partir. Et pourtant, le PSG table sur son départ pour faire entrer de l’oseille. Ce joueur, aujourd’hui, c’est une catastrophe ! Moi j’ai envie de dire "auf wiedersehen" (au revoir) à Julian Draxler. » Mais sauf proposition alléchante, l’Allemand ne devrait pas bouger.