PSG : L'UEFA ne lâche pas Al-Khelaïfi et lui demande 40 ME

PSG : L'UEFA ne lâche pas Al-Khelaïfi et lui demande 40 ME

Photo Icon Sport

Malgré un gros contrat signé avec Accor et les ventes de plusieurs joueurs comme Diaby ou Zagré, le Paris Saint-Germain reste sous la surveillance du fair-play financier.

Non, le PSG n’est pas encore débarrassé de l’UEFA et de son désormais célèbre fair-play financier. Le champion de France paie encore les conséquences des transferts et des salaires très onéreux de Neymar et de Kylian Mbappé à tel point que Paris doit encore trouver une somme avoisinant 40 ME avant l’été prochain, selon les informations récoltées par Soccer Link, qui fait le point ce week-end sur la situation du Paris Saint-Germain vis-à-vis de l’instance européenne.

Malgré les bonnes transactions de ces dernières années, et les achats beaucoup plus mesurés à l’image du simple prêt de Mauro Icardi pour le moment, le PSG n’a toujours pas trouvé son point d’équilibre aux yeux de l’UEFA. Le départ de plusieurs gros salaires comme Pastore, Daniel Alves voire Cavani prochainement, a beaucoup aidé le Paris SG à s’approcher des impératifs fixés. Selon le média spécialisé, le champion de France doit encore vendre pour rentrer dans les clous, et cela explique notamment le transfert qui se prépare.

« C’est à ce titre que Leonardo cherche à tirer le plus possible du départ de Cavani cet hiver » indique Soccer Link, qui ajoute que c’est précisément pour ne pas avoir le couteau sous la gorge cet été que Leonardo est aussi gourmand dans le dossier Edinson Cavani. Décidément, le PSG devra encore attendre un peu vis-à-vis de cette menace de l’UEFA même s’il semble bien que ce soit la dernière année où le PSG sera surveillé à ce point. Ce qui n’empêche pas Nasser Al-Khelaïfi de bomber le torse quand il le faut, comme ce fut le cas avec le dossier Neymar l’été dernier, où Paris n’a jamais été mis sur le reculoir pour vendre sa star brésilienne.