PSG : Kylian Mbappé transféré pour 40 ME, c'est l'avenir du foot

PSG : Kylian Mbappé transféré pour 40 ME, c'est l'avenir du foot

Photo Icon Sport

Tandis que des prix de transferts à plus de 100 ME étaient régulièrement évoqués ces dernières années, la crise du coronavirus pourrait faire exploser la bulle du football.

Pour de nombreux économistes, il est évident que le football « d’après-coronavirus » ne sera plus le même. Les droits télévisuels pourraient diminuer et par conséquent, les salaires des joueurs et les indemnités de transfert aussi. Cela aurait du sens mais pour l’heure, impossible de savoir avec exactitude si la crise sanitaire actuelle produira des effets importants et durables. Dans une tribune publiée sur le site de Ouest-France, l’ancien député européen Daniel Cohn-Bendit s’est penché sur le sujet. En prenant un exemple très parlant avec Kylian Mbappé…

« Cette crise va nettoyer l’irrationalité du sport professionnel. C’est comme s’il y avait eu une attaque nucléaire et qu’il fallait reconstruire, mais sur d’autres bases » explique-t-il avant d’étayer ses propos. « Demain, Mbappé coûtera au plus 35-40 millions d’euros et non plus 200 ME. Et qui pourra l’acheter ? Il va y avoir une régulation de fait. Aller encore plus loin sur un salary cap serait nécessaire. C’est une réorganisation qui ne passe pas seulement par le salaire des joueurs, mais aussi par le droit à l’image et la publicité. Il faut casser le système des managers, de ceux qui font des affaires. Il faudrait repenser toute l’organisation du financement par les médias. Quand vous avez des négociations entre les instances pour les retransmissions des matches, il faudrait un pourcentage, à définir, qui aille pour le sport olympique et un autre pour le sport amateur par exemple. On peut rêver d’une « sobriété heureuse », mais un peu plus de sobriété me suffit. Un peu plus de sobriété et un peu plus d’égalité, ce serait déjà pas mal. Les joueurs de foot ne joueront pas moins bien s’ils sont moins payés » explique l’ancien député, pour qui la bulle spéculative du football va littéralement exploser à la suite de cette crise.