PSG : Kurzawa, le premier miracle signé Luis Campos

PSG : Kurzawa, le premier miracle signé Luis Campos

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain doit accélérer le départ de certains indésirables. Et si certains dossiers sont relativement faciles, celui de Layvin Kurzawa est autrement plus compliqué. Le défenseur a un énorme salaire et il ne joue plus depuis un an.

Layvin Kurzawa est le gravier dans la chaussure du PSG. Et Paris pourrait encore payer longtemps l’incroyable décision prise en juin 2020 par Leonardo de prolonger le défenseur français jusqu’en 2024, tout en lui concédant une hausse de salaire. A l’époque, le joueur découvert à l’AS Monaco était déjà annoncé sur le départ, et le choix du Paris Saint-Germain avait étonné. Depuis, c’est un long calvaire pour le défenseur et son club, au point même que depuis un an, Layvin Kurzawa est soit remplaçant, soit envoyé dans les tribunes du Parc des Princes. Une situation qui ne convient à personne, et qui a poussé le joueur de 29 ans à encore une fois changer d’agent il y a quelques semaines. Même s’il gagne plus de 4,5 millions d’euros par an au PSG, le défenseur tricolore n’a pas vocation à ne plus jouer au football, et ce lundi une porte s’entrouvre pour lui dans le Sud de la France.

Kurzawa à Nice pour relancer sa carrière 

Resté au Camp des Loges avec ses coéquipiers jugés « indésirables » dans l’effectif de Christophe Galtier, Layvin Kurzawa sait bien que s’il ne part pas lors de ce mercato, il sera toujours tenu à l’écart du groupe parisien et c’est pour cela que toutes les offres sont regardées de près par le joueur et encore plus par Luis Campos. Et selon FootMercato, l’OGC Nice, en quête d’un second latéral gauche avec l’ancien Lyonnais Melvin Bard, a placé Layvin Kurzawa dans une shor-liste. Rien n’est évidemment fait, mais Lucien Favre pourrait tenter de relancer le défenseur parisien, lequel vit clairement de plus en plus mal la situation. Pour preuve, la semaine passée un compte Twitter parodique lui avait prêté une déclaration grotesque, ce qui a provoqué une réactions scandalisée de Kurzawa.