PSG : Keylor Navas, trop bien payé pour partir

PSG : Keylor Navas, trop bien payé pour partir

En vacances forcées en raison d’une blessure à l’épaule qui l’a empêché de défendre les couleurs du Costa-Rica cet été, Keylor Navas était bien présent à la reprise du PSG au Camp des Loges cette semaine.

Le gardien l’a d’ailleurs fait savoir sur les réseaux sociaux, il est chaud pour cette nouvelle saison à Paris. Un message loin d’être anodin. Car si cela lui a valu beaucoup de réponses haineuses au sein de son pays, où on lui reproche de privilégier son club à son équipe nationale, les suiveurs du Paris SG se félicitent de pouvoir compter sur leur gardien de but si efficace ces deux dernières saisons pour une année en plus. C’était pourtant loin d’être gagné, car L’Equipe le confirme ce vendredi, Keylor Navas a bien songé à claquer la porte du club francilien cet été, quand l’arrivée de Gianluigi Donnarumma a été annoncée. Celle-ci sera officielle après la fin de l’Euro, mais forcément, la place de numéro 1 fera l’objet de toutes les attentions dans les mois à venir. Déjà poussé dehors par le Real Madrid lors de l’arrivée de Thibault Courtois, Keylor Navas n’a pas envie de revivre cette situation, et songeait donc à changer d’air. Si peu de temps après avoir prolongé, c’était pourtant impossible sur le plan financier. 

« Mais quel club va lui donner ce qu'il gagne à Paris ? Keylor est un pro, il va aller au bout de son contrat. À moins qu'un club sorte du bois, mais aujourd'hui je ne vois pas qui », assure à L’Equipe un suiveur de Keylor Navas, qui sait que l’Euro énorme de Donnarumma complique tout. Et notamment le choix de Mauricio Pochettino, qui pourrait débuter la saison sans un numéro 1 attitré. En raison de l’Euro, Navas commencera comme titulaire, mais ensuite, ce pourrait tout simplement être une alternance jusqu’à la décision finale en fonction des performances, ce qui est toujours délicat à gérer à ce poste. Surtout que Navas possède de gros soutiens, et le mercato ne représente pas que des mauvaises nouvelles pour lui, puisque Sergio Ramos l’adore notamment. Les deux hommes ont été en contacts avant que l’Espagnol ne signe, ce qui a certainement conforté Navas dans sa décision de se battre jusqu’au bout pour une place de titulaire au PSG, même si la tendance et l’avenir penchent en faveur de Donnarumma.