PSG : Icardi viré, Wanda Nara drague Berlusconi

PSG : Icardi viré, Wanda Nara drague Berlusconi

Icon Sport

Poussé vers la sortie au PSG, Mauro Icardi est dans le collimateur du club de Monza, qui appartient à Silvio Berlusconi. Wanda Nara est dans le coup.

Placé sur la fameuse liste des « indésirables » par Luis Campos et Christophe Galtier, Mauro Icardi sait que même s’il a un copieux salaire de 10 millions d’euros par saison assuré au Paris Saint-Germain, son temps de jeu va passer de « pas beaucoup » à zéro. Alors, l’attaquant argentin a demandé à sa compagne et représentante d’essayer de lui trouver un club afin de négocier un accord avec le PSG. Pour Wanda Nara, qui a l’essentiel de ses affaires en Italie, trouver un club de Serie A est le premier choix. Et cela tombe bien, il se confirme que l’équipe de Monza, qui monte cette saison dans l’élite du football italien, s’intéresse de près à Mauro Icardi. La formation lombarde, qui appartient à Silvio Berlusconi et dont la direction sportive est confiée à son fidèle adjoint dans le football, Adriano Galliani, veut se renforcer et pas avec des joueurs en devenir. D’où son intérêt pour l’attaquant du PSG.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Wanda nara (@wanda_nara)

Ce mercredi, confirmant ce que de nombreux médias transalpins disent depuis quelques semaines, RMC annonce que le club de Monza a déjà eu deux rendez-vous avec Wanda Nara afin d’évoquer un possible retour de son compagnon en Serie A, lui qui avait quitté l’Inter en 2019 sous forme de prêt, avant un transfert à 50 millions d’euros un an plus tard. Pour l’épouse de Mauro Icardi, rien n’est impossible, et elle a donc prévenu les dirigeants de Monza qu’elle était à l’écoute de leur offre, avant de lancer les négociations entre le promu en Serie A et le Paris Saint-Germain.

Wanda Nara a déjà eu deux réunions avec Monza

Déterminé à faire du ménage dans le vestiaire au Parc des Princes, Luis Campos saura se montrer raisonnable lors des négociations, le conseiller de Nasser Al-Khelaifi étant conscient que Mauro Icardi ne pourra pas être vendu pour les 22 millions d’euros de sa valorisation sur les sites spécialisés. Mais à 10 millions d’euros par an et un contrat d’encore deux saisons, il y a de la place à discuter avec Silvio Berlusconi et Wanda Nara, surtout si chacun est décidé à faire un effort pour aboutir à un accord gagnant-gagnant.

Quoi qu'il arrive avec Monza, il semble déjà acquis que le joueur de 29 ans, dont la valeur avait été estimée à 100 millions d'euros lorsqu'il avait flambé avec l'Inter, ne fera pas le voyage au Japon avec ses coéquipiers du Paris Saint-Germain à partir de samedi. Même si Christophe Galtier n'a pas communiqué la liste des joueurs retenus pour ce périple nippon, il se chuchote depuis quelques jours que Mauro Icardi restera en France histoire de faciliter un possible transfert. A Wanda Nara de jouer afin de trouver un nouveau club pour celui qu'elle avait provisoirement quitté l'an dernier, l'accusant d'adultère, ce qui avait été le début de la fin pour Icardi au PSG, avec un feuilleton tragi-comique. Le genre de séquence dont Nasser Al-Khelaifi ne veut plus entendre parler.