PSG : Icardi lâche Wanda, Monza se retrouve en pôle

PSG : Icardi lâche Wanda, Monza se retrouve en pôle

Le PSG reprend espoir dans le dossier Mauro Icardi, à la faveur de sa séparation prétendue avec Wanda Nara.

L’Italie se passionne pour le dernier épisode entre Wanda Nara et Mauro Icardi. Et pas seulement pour son goût pour cet opéra moderne ou les objectifs des paparazzis. En effet, l’attaquant argentin est un sujet clivant depuis son départ déjà sulfureux de l’Inter Milan, dont il a été l’une des stars avant d’en être un paria. A l’époque, Wanda Nara s’occupait déjà de ses intérêts, et elle a su négocier un très bon contrat avec le Paris SG pour sa venue en prêt, puis de façon définitive. Mais depuis, Mauro Icardi n’a pas su s’imposer à Paris, et il est même clairement poussé dehors cet été. Sans résultat jusqu’à présent, sa représentante estimant que son contrat ne pouvait pas être amélioré dans un autre club. Mais maintenant que la séparation du couple est dévoilée sur la place publique, cela pourrait tout changer pour le PSG.

Monza rêve d'un superbe deal avec le PSG

En effet, la Gazzetta dello Sport confirme cette tendance forte, avec notamment le retour en Argentine de Wanda Nara et sa volonté de déménager les affaires du couple de leur maison commune. En cas de rupture totale, Mauro Icardi pourrait rependre le contrôle de sa carrière et le journal italien affirme que cela relancerait totalement la piste le menant à Monza. Le club italien, propriété de Silvio Berlusconi, s’est rapproché du PSG et d’Icardi ces dernières semaines, mais son épouse a tout repoussé. La donne serait différente en ce qui concerne l’attaquant parisien, qui réfléchirait sérieusement à partir pour retrouver du temps de jeu et du plaisir. Toutefois, pas de réjouissance intempestive en vue du côté de Paris, puisque Monza n’envisage sa venue que sous la forme d’un prêt avec une bonne partie du salaire prise en charge par le PSG. Et il n’est pas du tout certain qu’il y ait une option d’achat au bout. La solution pourrait donc venir de l’emballement de la fin du mercato, où Monza attend donc la très bonne affaire.