PSG : Icardi forcé de rester à Paris, Al-Khelaïfi n'a pas le choix

PSG : Icardi forcé de rester à Paris, Al-Khelaïfi n'a pas le choix

Photo Icon Sport

S'il semble plutôt désireux de rentrer en Italie, à l'Inter Milan ou à la Juventus, Mauro Icardi n'aura peut-être pas le choix, le PSG ayant intérêt à le conserver. 

De l’avis général des économistes du football, tous les clubs vont devoir serrer les dents quand le sport reprendra ses droits. Peu importe le timing, les finances vont en prendre un énorme coup. Des droits télés à la billetterie, en passant par le merchandising et les sponsors, beaucoup de contrats risquent d’être revus à la baisse, avec une conséquence évidente sur les moyens financiers, et donc le marché des transferts. Dans cette optique, cela pourrait bien faire basculer l’avenir de Mauro Icardi. Ce dernier ne serait plus très chaud pour rester définitivement au PSG, alors que c’était son idée première lors d’un début de saison parfait pour lui. Mais depuis, l’Argentin a perdu sa place au profit d’Edinson Cavani, et se morfond sur le banc, y compris dans les grands matchs. De quoi l’inciter à repartir en Italie, où se trouve sa femme Wanda Nara et ses enfants. Mais il y a aussi une logique économique, et l’ancien capitaine de l’Inter Milan ne pourra pas y échapper selon Bruno Satin, agent bien implanté en France et en Italie.

« Icardi à la Juventus ? Cela ne me semble pas facile: le PSG perdra Cavani sur un transfert gratuit et se concentrer sur l'Argentin semble être la chose la plus naturelle et la plus logique », a expliqué l’ancien représentant de Miralem Pjanic notamment, dans les colonnes de Tuttosport. Une issue qui aurait du sens, tant Icardi s’était installé dans le collectif avant le mois de janvier, et surtout que la saison prochaine en effet, Cavani ne sera plus là pour faire de l’ombre. Sans compter que Neymar et Mbappé, si tant est qu’ils soient toujours au PSG la saison prochaine, apprécie le profil d’Icardi, qui finit les actions, mais ne fait pas d’ombre dans le jeu aux créateurs.