PSG : Herrera outré par ces critiques contre Neymar et Messi

PSG : Herrera outré par ces critiques contre Neymar et Messi

Ander Herrera est monté au créneau pour défendre la manière de fonctionner de l'équipe parisienne après une première déception européenne à Bruges.

Pour sa première en Ligue des Champions, le Paris SG n’a pas réussi à présenter un visage sur le terrain aussi séduisant que sur la feuille de match. Malgré 10 kilomètres de course annoncés, Neymar n’a pas pesé sur la rencontre. Remuant, Mbappé a été victime d’un souci physique, tandis que Messi a joué juste mais sans parvenir à accélérer. Forcément, c’est l’attitude générale du trio de rêve qui a été pointée du doigt après le 1-1 à Bruges, où le défaut parisien de défendre avec seulement 7 joueurs de champ a été décrit comme quasiment suicidaire pour les grands matchs européens.

Andre Herrera prend la parole

Seul buteur de cette rencontre, et véritable homme fort de ce début de saison parisien, Ander Herrera a confirmé ce qu’il avait déjà dit la saison passée sur Neymar. Dans un entretien à Radio Marca, l’Espagnol n’a pas remplacé son coach, mais il a bien fait comprendre qu’il pardonnait toute absence de repli défensif aux superstars de l’équipe. Bien évidemment, le travail collectif est nécessaire, mais aller gratter des ballons en taclant, l’ancien joueur de Manchester United préfère s’en occuper plutôt que de voir Messi, Neymar et Mbappé le faire. 

« Kylian est le meilleur au monde en termes d’espaces. Ney' est le meilleur au niveau de la fantaisie, de l’imagination, de mouvements auxquels personne ne s’attend. Messi est le meilleur pour tout le reste : comprendre le jeu, savoir quand jouer long et quand jouer court, savoir quoi faire à tout moment. Les cracks sont ceux qui font la différence et gagnent les matchs, et nous devons être à leur service, même si je sais qu’ils vont travailler aussi dur que les autres, estime Herrera. Mais si nous leur demandons de toujours faire la différence, nous ne pouvons pas leur demander de faire 13 kilomètres par match. Vous pouvez demander ça à moi, Wijnaldum, Gueye ou Paredes. Pas à eux », a livré l’Espagnol. Une déclaration qui permet de confirmer qu’il y a bien deux mondes au PSG. Et le trio magique est visiblement dispensé de faire trop d’efforts.