PSG : Guerre interne au mercato, Cavani les rend dingues

PSG : Guerre interne au mercato, Cavani les rend dingues

Photo Icon Sport

Il y a encore quelques semaines, il aurait été difficile de prédire qu’Edinson Cavani allait provoquer un tel engouement sur le marché des transferts.

Toujours très apprécié en Europe, l’attaquant du PSG affole également les clubs sud-américains dans l’optique du prochain mercato. En l’espace de seulement deux semaines, Edinson Cavani a été annoncé en Uruguay, en Argentine et très récemment au Brésil. Mardi, l’entraîneur de Sao Paulo, Fernando Diniz, s’exprimait notamment en faveur de la venue du Matador parisien. « Cavani à Sao Paulo, ce n'est pas une utopie. Les clubs brésiliens ont déjà prouvé qu'ils pouvaient attirer de grands joueurs. Qui aurait pu deviner que Ronaldo Fenômeno jouerait pour les Corinthians (2008-2011) ou que Dani Alves vienne à Sao Paulo ? » indiquait notamment l’entraîneur brésilien.

Mais au cours des dernières heures, Fernando Diniz s’est sèchement fait recadrer… par le directeur financier de Sao Paulo, à savoir Elias Barquete Albarello. Dans une interview accordée à GloboEsporte, le dirigeant brésilien a définitivement mis fin à la piste menant à Edinson Cavani, jugée comme irréalisable financièrement. « Nous ne pouvons pas le faire le transfert maintenant. Il n’y a bien sûr pas les ressources nécessaires avec ce à quoi nous sommes confrontés (la pandémie de coronavirus). Il relèverait de l’irresponsabilité de conclure un transfert de ce calibre, au vu des chiffres que cela impliquerait. Nous ne pouvons plus travailler de cette manière. C’est aussi parce que nous avons un budget approuvé par le conseil d’administration et le conseil délibératif, et que ce budget doit être respecté. Pour répondre objectivement : comprenez que cela ne fait pas partie de nos plans, au moins pour les prochains mois » a lancé Elias Barquete Albarello, lequel ne pouvait pas être plus clair afin de ne pas vendre de rêve aux supporters de Sao Paulo. Il faut dire que la venue d’Edinson Cavani commençait déjà à susciter un enthousiasme fort au Brésil. D’où la nécessité de calmer les ardeurs de tout le monde pour la direction de Sao Paulo…